Contenu actualisé le 12.01.2016

Le Business Plan

Le financement de votre projet

Il existe 5 sources de financement pour votre projet :

  • vos fonds propres : épargne, voitures, machines, …
  • les emprunts : prêts bancaires, …
  • les aides publiques, programmes communautaires, …
  • le financement par participation ;
  • le leasing.

Le succès de votre future entreprise dépend essentiellement d’un plan financier soigneusement établi. Un tel plan comprend non seulement une prévision des ventes mais encore :

  • une analyse des besoins en capital, en vue des investissements initiaux et besoins courants ;
  • un plan de financement qui met en évidence les sources de capital ;
  • une analyse de rentabilité du projet ;
  • un plan de trésorerie ;
  • un bilan prévisionnel.

Avant de réfléchir au financement de votre projet, il est important de chiffrer vos besoins en capitaux. Conseil : Ne sous-estimez pas vos besoins en capital ! Soyez rigoureux lors de l’établissement de votre Business Plan afin de ne rien oublier !

Faites une liste avec vos besoins en capital à long terme et vos besoins en capital à court terme.

Qu’est-ce que c’est que le capital à long terme ?

Il s’agit essentiellement des budgets que vous devez investir pour :

  • vos terrains et/ou constructions ;
  • vos moyens de production, machines et outillages ;
  • votre mobilier de bureau et/ou de vos locaux commerciaux ;
  • votre matériel roulant: voitures et camions, camionnettes, …
  • vos stocks en matières premières ;
  • vos frais d’établissement comme les frais de notaire, les inscriptions, conseil, …

Qu’est-ce que c’est que le capital à court terme ?

Il s’agit du budget que vous devez investir pendant votre phase de lancement. Il est difficilement quantifiable car largement dépendant de la nature de votre activité. Pour le lancement de votre entreprise, il faudra préfinancer certains coûts liés à l’exploitation de votre entreprise en attendant vos premiers encaissements. L’ensemble des coûts et dépenses qui s’accumulent durant ce laps de temps constitue ce besoin en capital additionnel.
Pensez à considérer les charges suivantes :

  • frais de personnel ;
  • frais de loyer ;
  • frais d’électricité, de chauffage, d’eau ;
  • frais du parc automobile ;
  • frais de bureau et d’administration ;
  • charges d’intérêts ;
  • créances potentielles ;
  • prélèvements personnels du chef d’entreprise ;
  • réserve pour imprévus.

En aucun cas ces dépenses ne doivent être sous-estimées. La résultante pourrait être un déficit de trésorerie et des négociations difficiles avec votre banquier. Prévoyez une réserve assez importante pour les événements non prévus ou imprévisibles. D’autre part une surestimation de ces dépenses peut peser sur votre trésorerie en raison de charges financières accrues. Accordez-y le plus grand soin.

Infobox

Vos conseillers à la Chambre des Métiers
Tania Dos Santos, tél.: 42 67 67 - 211, 
Christian Kremer, tél.: 42 67 67 - 229,
Anne Strotz, tél. 42 67 67 - 281,

 

Informations supplémentaires
Aides publiques
Les aspects fiscaux de la création

Publications