60274-CDM-JOURNEES eHandwierk-R2

LE SUCCES DES JOURNEES eHANDWIERK 7 & 8 JUIN 2016

Digital marketing, digital branding, médias sociaux, analyse numérique, ecommerce, modélisation – comment gérer les opportunités de la digitalisation? Où trouver des informations? Qui me conseille? Quelles sont les expériences des entreprises artisanales?

Les Journées eHandwierk ont mis en avant les multiples opportunités pour l’artisanat découlant de la digitalisation.

eHandwierk et digitalisation

Journées eHandwierk 2016 à la Chambre des Métiers

Xavier Bettel, Premier ministre et ministre des Communications et des Médias         Journées eHandwierk 2016, Chambre des Métiers


Suite au succès rencontré en 2015 concernant les Journées eHandwierk et qui ont présenté le cloud computing sous toutes ses facettes, la Chambre des Métiers a décidé de renouveler en 2016 cette expérience. En coopération avec Digital Lëtzebuerg, Luxinnovation, le Ministère de l’Economie et la Fédération des Artisans, les Journées eHandwierk 2016 ont mis en avant les multiples opportunités pour l’artisanat découlant de la digitalisation.
 

Le concept - des idées et des témoignages
Durant deux jours, différentes sessions ont été organisées autour de la digitalisation des données en entreprise, des défis de l’Internet of Things, de la mise en place du Digital Branding, des actualités des Médias Sociaux, de l’eCommerce, de la Géolocalisation ainsi que du BIM (Building Information Modelling). Les présentations ont été complétées par des témoignages de chefs d’entreprises artisanales pour relever concrètement les défis submergeant lors de la mise en application des nouveaux concepts.
Un village d’exposants avec des acteurs institutionnels et privés autour du sujet de la digitalisation au Luxembourg a accueilli les entreprises et visiteurs intéressés dans le foyer de la Chambre des Métiers pour des entretiens individuels.
Une démonstration en direct de la prise d’image à l’aide d’un multicopter a su compléter la panoplie des solutions présentées lors des Journées eHandwierk.


L’application mobile – une interconnexion avant et après l’évènement
Afin de permettre à chaque participant de rester informé sur les actualités du programme de l’évènement une application mobile  Journées eHandwierk» a été mise en place depuis début mai.
Dans l’esprit de garantir l’interconnexion avec les intervenants, elle restera fonctionnelle jusqu’à fin juillet de façon à ce que les participants puissent introduire leurs questions relatives aux différentes présentations également après l’événement.


Les clubs «innovation» – un débat créatif entre experts et entreprises
En coopération avec Luxinnovation, une série de clubs «innovation» autour du sujet de la digitalisation sera animée tout au cours de l’année 2016 pour discuter, avec des chefs d’entreprises et des experts, des contraintes et défis du numérique dans l’artisanat.

Suite au premier club innovation fin avril 2016, lors duquel l’entreprise Schumacher partageait son expérience, d'autres séances auront lieu prchainement: une séance en coopération avec CASES pour la sécurité lors du traitement des données, une séance sur le BIM (Building Information Modelling) avec le CRTIB de la Chambre des Métiers, et un club sur le programme Fit for Digital de Luxinnovation. Les différents évènements seront annoncés en temps utile dans l’agenda des manifestations de la Chambre des Métiers.


La conférence d’inauguration du 30 mai 2016 – la sensibilisation au plus haut niveau
La conférence d’inauguration sur «les opportunités et défis de l’Artisanat 4.0» du 30 mai 2016 par Monsieur Christoph Krause du Kompentenzzentrum «Digitales Handwerk WEST» à Coblence et en présence de Monsieur Xavier Bettel, Premier Ministre et Ministre des Communications et des Médias, a troublé et captivé tout un auditoire.

«Miser sur les points d’intersection du client et de la production, percevoir le consommateur dans sa capacité de prosumer, communiquer et s’interconnecter, trouver des concepts intégraux pour le numérique, collaborer mais savoir aussi se révolter pour mettre en valeur la flexibilité et la créativité inhérentes à l’artisan» tels étaient les messages clés de Christoph Krause du Kompentenzzentrum «Digitales Handwerk WEST» à Coblence. Avec son dynamisme, ses réflexions éloquentes et surtout son approche franche, il a su fasciner et interpeller les entreprises présentes pour se lancer et se recréer sur base de l’idée du numérique.

Bilan des Journées eHandwierk 2016 à la Chambre des Métiers

L'intervention de Monsieur Xavier Bettel, Premier Ministre et Ministre des Communications et des Médias lors de la conférence d'inauguration des Journées eHandwierk 2016

Les présentations des Journées eHandwierk

Les photos de l'événement


 

Regard économique sur la digitalisation

Les Journées eHandwierk 2016, organisées par la Chambre des Métiers, en coopération avec Digital Lëtzebuerg, Luxinnovation, le Ministère de l’Economie et la Fédération des Artisans en date du 7 et 8 juin 2016, ont offert l’occasion de mettre en exergue quelques aspects économiques importants pour les entreprises artisanales.

Lors de la soirée d’inauguration du 30 mai 2016, marquant le lancement des Journées eHandwierk 2016, Monsieur Xavier Bettel, Premier Ministre et Ministre des Communications et des Médias, a, à travers un discours encourageant et stimulant, vivement soutenu les entreprises dans leur démarche digitale. Mais quels sont les avantages économiques qu’une entreprise artisanale peut retirer de son lancement dans la digitalisation?

Visibilité auprès des clients
Les médias sociaux demeurent un des premiers pas de la digitalisation de la communication avec les clients. Cette vitrine permet aux entreprises de présenter la panoplie de leurs produits et services et d’interagir avec les clients, tant sur les besoins que les questions de ces derniers. Les coûts qu’implique l’utilisation des médias sociaux restent faibles par rapport au degré d’accessibilité des clients. Un site Internet et la présence sur les réseaux sociaux permettent aux clients de pouvoir consulter à tout moment l’entreprise, mais cela permet également aux entreprises de se faire remarquer à tout moment auprès des clients et d’accroître leur notoriété.

Big Data
Quasiment chaque entreprise dispose d’une base de données sur ses clients, contenant un nombre impressionnant d’informations. Le Big Data constitue non seulement un outil aidant à exploiter ces informations propres à l’entreprise, mais offre également la possibilité de combiner ces données avec d’autres sources de données statistiques afin d’en tirer des profils des clients, ses habitudes, ses besoins existants et surtout ses besoins potentiels. Une bonne maîtrise du Big Data permettra à l’entreprise d’identifier ces besoins et de s’adapter en vue de les satisfaire.

Digitalisation des tâches
D’abord il faut souligner que le terme «digitalisation» n’est pas forcément synonyme de «suppression d’emplois». Il est certain que la digitalisation entraînera un certain degré d’automatisation, mais elle apporte surtout un changement dans les tâches quotidiennes au sein des entreprises. Prenons l’exemple d’une digitalisation des procédures, respectivement des processus de l’entreprise, notamment l’utilisation de documents numérisés au lieu de documents papier et de copies papier. Une fois sous format électronique, l’utilisation ultérieure de ces documents générera un gain de temps (et ainsi d’argent) lors de recherches, lors de leur traitement et leur envoi en interne et externe. L’entreprise devra dépenser moins d’argent pour des cartouches d’imprimante, du papier, des classeurs et des archives physiques.

La saisie électronique du temps de travail des salariés, couplée à un outil de géolocalisation, est un autre exemple d’une digitalisation de tâches. La facturation et l’établissement des fiches de salaires se feront avec un net gain de temps et une meilleure précision. Aujourd’hui, les applications de géolocalisation sont autrement plus performantes que d’indiquer uniquement la position actuelle de la flotte de véhicules de l’entreprise. Permettant d’optimiser les déplacements entre les clients et/ou fournisseurs, de surveiller les intervalles des inspections des véhicules, le mode de conduite des chauffeurs ou encore le nombre de machines et pièces transportées, ces applications rendent plus efficace l’utilisation du parc roulant de l’entreprise.

Evidemment, afin de se lancer dans la démarche de la digitalisation, l’entreprise devra d’abord investir de l’argent avant d’en retirer un profit, par exemple sous forme d’un gain de temps. Or, contrairement à une opinion répandue, des améliorations organisationnelles peuvent être achevées avec des sommes plutôt modestes. Plusieurs «petites» mesures de «digitalisation» pourront améliorer l’efficacité, la précision des processus internes et finalement renforcer la compétitivité de l’entreprise.
 

CONTACT

Journées eHandwierk
Jeannette Muller, (+352) 42 67 67-222,

  Haut de page