Contenu actualisé le 29.02.2016

Situation conjoncturelle de l’Artisanat : stagnation de l’activité sur les 6 premiers mois de 2013

Mécanique 3

L’artisanat a connu avant 2008 une période de forte activité. Avec le début de la crise économique la situation s’est toutefois détériorée de façon notable, le creux de la vague ayant été atteint au 4e trimestre 2009. Depuis la fin de 2009, l’indicateur d’activité a enregistré une légère reprise, même si le niveau de 2008 n’a pas pu être rejoint. Toutefois, cette hausse n’était pas appelée à durer, alors qu’à partir du début de l’année 2012 il accuse de nouveau un recul.

Toutefois cette tendance baissière a été arrêtée sur les 6 premiers mois de 2013, l’indicateur d’activité affichant une stagnation. Les prévisions pour le 3e trimestre 2013 tablent également sur une stabilisation de l’activité.

Alimentation

L’indicateur d’activité est, avec de légères hausses et baisses sur les différents trimestres, relativement stable au cours de l’année 2012, de même que sur le 1er trimestre 2013. Or, sur le 2e trimestre 2013 l’activité est en baisse sans que les raisons de ce mouvement ne soient apparentes. Une nouvelle diminution est prévue pour le 2e trimestre.

Une analyse de l’évolution à plus long terme montre cependant que les métiers de l’alimentation subissent moins les aléas conjoncturels que les autres groupes de métiers.

Mode, santé et hygiène

La situation économique de la «mode, santé et hygiène» est très stable sur l’ensemble de l’année 2012. Ce mouvement se prolonge sur les deux premiers trimestres de 2013. En se fondant sur les prévisions pour le 3e trimestre 2013 ce groupe de métiers devrait connaître une légère hausse de son activité.

Mécanique – secteur automobile

Un groupe de métiers qui a ressenti de manière particulièrement aigue les répercussions de la crise est celui de la mécanique–secteur automobile. A partir de la fin de l’année 2009, la situation s’est progressivement redressée. Toutefois, un fléchissement de l’indicateur d’activité est perceptible depuis le 3e trimestre 2011, bien que la situation se stabilise à un bas niveau à partir du 4e trimestre 2012. Les prévisions pour le 3e trimestre 2013 vont cependant en direction d’une légère hausse de l’activité.

Construction

La construction avait pleinement ressenti l’effet de la crise qui s’est manifesté à travers une chute importante de l’indicateur d’activité en 2008 et 2009. Le processus d’une lente reprise, engagé sur les années 2010 et 2011, a été relayé par une rechute qui marque l’ensemble de l’année 2012. L’activité stagne sur les deux premiers trimestres de 2013. Selon les prévisions, elle devrait demeurer stable au 3e trimestre 2013.

Imprimeries

Finalement l’indicateur d’activité des imprimeries, même s’il est en train de remonter la pente, se situe à un niveau particulièrement bas, sous l’effet conjugué de tendances conjoncturelles défavorables et de défis structurels de taille. En effet, il est actuellement loin de son niveau de début 2008, avant l’éclatement de la crise.

  Haut de page