Contenu actualisé le 29.02.2016

Pot des Présidents de la Chambre des Métiers & de la Fédération des Artisans

Chambre des Métiers Publié le 14 janvier 2014 Retour
pot-des-présidents

Le 14 janvier, le Président de la Chambre des Métiers, Monsieur Roland Kuhn, et le Président de la Fédération des Artisans, Monsieur Norbert Geisen, ont invité le monde politique et économique à leur traditionnel « Pot des Présidents » dans les locaux de la Chambre des Métiers. Roland Kuhn s’est exprimé au nom des deux organisations de l’artisanat.

L’artisanat tend la main au nouveau Gouvernement

Roland Kuhn, qui s’est exprimé au nom des organisations de l’artisanat représentant 6.300 entreprises occupant 80.000 personnes, a offert au nouveau Gouvernement la collaboration constructive de l’artisanat luxembourgeois dans la transposition de son programme, spécialement en ce qui concerne le dossier de la diversification de l’économie ainsi que la formulation d’une politique dynamique pour les classes moyennes.
Pour l’artisanat, les domaines prioritaires d’action sont la simplification administrative, la politique du logement, la politique énergétique, la formation professionnelle ainsi que la compétitivité des entreprises.

La simplification administrative : un gage d’attrait et de croissance

Un cadre réglementaire performant et transparent étant un gage de compétitivité et de croissance, la simplification administrative apparaît en effet comme un moyen essentiel visant à permettre à l’artisanat luxembourgeois de rester réactif, flexible et à faciliter de futurs investissements.

Ainsi, le Président Roland Kuhn a invité le nouveau Gouvernement à déposer dans les meilleurs délais un projet de loi reprenant le premier train de mesures de réduction des charges administratives négocié avec le précédent Gouvernement dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’environnement et du commodo-incommodo et à s’engager résolument vers un deuxième paquet de mesures de simplification.

Le logement : un déséquilibre persistant entre l’offre et la demande de terrains

Le renchérissement de l’accès à la propriété et l’augmentation des loyers engendrent une pression soutenue sur les salaires et des risques potentiels de tensions sociales.

Pour casser cette spirale négative, Roland Kuhn exige une accélération sensible des procédures d’autorisation pour mettre sur le marché un nombre plus important de logements. Il souligne également dans ce contexte que les promoteurs publics ne sont pas à même de donner une réponse satisfaisante dans le domaine du logement social et constate qu’également ici, l’initiative du secteur privé est nécessaire et de rigueur.

Les énergies renouvelables : un défi et une chance pour l’avenir et l’emploi

L’ambition du Gouvernement de faire du Luxembourg un centre de compétences en matière d’énergies renouvelables et de performance énergétique ouvrira pour beaucoup d’entreprises artisanales de nouvelles opportunités d’avenir et d’emploi. Roland Kuhn a souligné dans ce contexte que l’artisanat, avec ses projets « Energie fir d’Zukunft+ » et « Luxbuild 2020 », accompagnera ses entreprises et leurs collaborateurs dans la préparation qualitative pour affronter ces nouveaux défis.

La formation professionnelle et l’orientation des jeunes : des outils d’avenir

L’artisanat occupe 35.000 frontaliers, ce qui représente environ la moitié des personnes travaillant dans le secteur. Ce chiffre significatif révèle que le pays a besoin de salariés qualifiés de la Grande Région. Implicitement, il apparaît donc que le Luxembourg perd progressivement de sa souveraineté quant à son système d’éducation.

Si l’on souhaite enrayer le phénomène paradoxal d’une hausse du chômage malgré une augmentation du nombre d’emplois disponibles, il est nécessaire de veiller à l’employabilité des jeunes au Luxembourg. Pour ce faire, il est nécessaire de dresser, dans une première phase, un bilan relatif à la récente réforme de la formation professionnelle et de tirer les conséquences qui s’imposent, là où les objectifs envisagés n’ont pas été atteints.

Roland Kuhn insiste par ailleurs sur la nécessité d’assurer une orientation efficace des jeunes. En ce sens, la « Maison de l’Orientation » a été le premier pas dans cette direction. Néanmoins, il reste à lui confier une mission claire et définie et surtout à lui donner les moyens de l’accomplir.

La compétitivité des entreprises : une donnée à ne pas négliger

L’artisanat se trouve de plus en plus confronté à une concurrence interrégionale voire internationale. Pour rester compétitives, les PME artisanales ont besoin de charges salariales stables, de terrains pour implanter leur entreprise, de souplesse et de flexibilité dans l’organisation du travail ainsi que de collaborateurs qualifiés.

Roland Kuhn espère qu’à l’avenir un débat plus constructif et plus équilibré soit mené dans le présent contexte.

Les classes moyennes : un pilier incontournable de l’économie nationale

Après 20 ans d’autonomie, le Gouvernement a décidé d’intégrer le ressort des classes moyennes dans un grand Ministère de l’Economie.

Le Président Kuhn insiste sur le fait que les classes moyennes, qui regroupent l’artisanat, le commerce et le secteur Horeca, représentent 20.000 entreprises qui occupent 150.000 salariés et constituent ainsi le premier employeur du pays.

Partant, le Président plaide pour une politique ambitieuse des classes moyennes dans laquelle le « Plan d’action en faveur des PME » et la Chambre des Métiers jouent un rôle central. Dans ce contexte il propose également la création d’un « Haut Comité des classes moyennes » comme forum de discussion permanent avec le Ministre de l’Economie.

Le Ministre de l’Economie, Monsieur Etienne Schneider, a souligné que le Gouvernement est tout à fait conscient de l’énorme importance du secteur des classes moyennes. Il  considère l’intégration dans un grand Ministère de l’Economie comme une opportunité pour encadrer et développer l’économie du pays d’une façon plus efficace et cohérente. La première étape sera une mise en œuvre rapide du plan d’action PME, qui définira les axes d’une politique des classes moyennes dynamique et ambitieuse. Les travaux préparatoires sont effectués et que ce soit au niveau de la compétitivité, de la formation, de la promotion ou encore de la simplification administrative, ce plan d’action permettra de produire un cadre propice à la création et au développement des entreprises.

Découvrez la galerie photos de cet évéenement en cliquant ici!

  Haut de page