Contenu actualisé le 29.02.2016

Situation conjoncturelle de l’Artisanat : légère reprise au 4e trimestre 2013 après une période de baisses continues

Etudes & Statistiques Publié le 25 février 2014 , par Chambre des Metiers Retour
conjoncture

L’artisanat a connu avant 2008 une période de forte activité. Avec le début de la crise économique la situation s’est toutefois détériorée de façon notable, le creux de la vague ayant été atteint au 4e trimestre 2009. Depuis la fin de 2009, l’indicateur d’activité a enregistré une légère reprise, même si le niveau de 2008 n’a pas pu être rejoint. Toutefois, cette hausse n’était pas appelée à durer, alors que sur l’ensemble de l’année 2012 il accuse un recul.

Une légère tendance baissière prévalait encore sur les 3 premiers trimestres de 2013, alors qu’au 4e trimestre l’indicateur d’activité affiche une hausse. Les prévisions pour le 1er trimestre 2014 tablent également sur une timide augmentation de l’activité.

Alimentation

Entre les 4 trimestres de l’année 2012 et le 1er trimestre 2013, de légères hausses et baisses ont été enregistrées suivi par une dégradation notable de l’activité pour le 2e et 3e trimestre 2013. Cependant, le dernier trimestre 2013, qui comprend la période de la St. Nicolas et des fêtes de fin d’année, est marqué par une légère reprise. Selon les prévisions, la hausse d’activité devrait se prolonger au 1er trimestre 2014 et même prendre de l’ampleur.

Mode, santé, hygiène

L’indicateur d’activité de ce groupe de métiers est relativement stable depuis les 6 derniers trimestres, et ce à bas niveau, néanmoins toujours légèrement supérieur à la moyenne d’activité de 2004 à 2013. Les estimations d’activité pour le 1er trimestre 2014 montrent une tendance positive.

Mécanique – secteur automobile

Les conséquences néfastes de la crise sur le groupe de métier de la mécanique, précisément sur le secteur automobile, se sont manifestées par une chute flagrante de l’indicateur d’activité sur la période du 4e trimestre 2007 et le 2e trimestre 2009. Le secteur s’est lentement remis du choc de la crise les trimestres consécutifs, mais l’indicateur d’activité a subi une rechute à partir du 4e trimestre 2011. Toutefois, la situation s’est quelque peu redressée sur les 2 derniers trimestres de 2013, et selon les prévisions, la hausse de l’activité devrait se poursuivre au 1er trimestre 2014 ; les chefs d’entreprises anticipent de bons résultats du festival de l’automobile.

Construction

Les métiers de la construction ont été fortement affectés par la crise, qui s’est manifesté par la baisse flagrante de l’indicateur d’activité en 2008 et 2009.

Par ailleurs, le léger redressement des deux années subséquentes a été suivi par une «récidive» sur les 4 trimestres de l’année 2012. Après une stagnation lors des 3 premiers trimestres de l’année 2013, le 4e trimestre est marqué par une légère reprise, rejoignant ainsi le niveau de la moyenne de l’activité de 2004 à 2013. En se basant sur les prévisions pour le 1er trimestre 2014, l’activité du secteur de la construction devrait être caractérisée par une hausse très timide.

Imprimeries

La situation économique des imprimeurs s’est détériorée de façon notable depuis le 4e trimestre 2008, en atteignant fin 2010, début 2011 son niveau le plus bas. L’indicateur d’activité de ce métier a enregistré une reprise timide sur les trimestres consécutifs. Depuis le 4e trimestre 2011, l’indicateur montre de légères fluctuations à la hausse comme à la baisse. D’après les prévisions du 1er trimestre 2014, l’activité des imprimeries devrait s’améliorer de façon marginale.

Cette tendance baissière des dernières années est liée à la situation conjoncturelle, ainsi qu’aux défis structurels du métier, notamment l’essor des nouvelles technologies de communication.

  Haut de page