Contenu actualisé le 29.02.2016

Exposition "in progress. Innovation through design"

Chambre des Métiers Publié le 22 avril 2014 Retour
in-progress

in progress. Innovation through design, ouvre sa première édition lors de l‘événement Design City
2014. Neuf jeunes créateurs indépendants se sont réunis afin d‘exprimer leur compréhension de
l‘innovation à travers le design. L'exposition aura lieu du 26 avril au 18 mai 2014 au Château de Bourglinster.

Cette exposition présente au public luxembourgeois l‘importance des jeunes créateurs dans la société actuelle. Le but n’est pas de se promouvoir en tant que créateur, mais de traiter de la question de leur position et de leur plus-value dans les nombreux domaines de leur profession.

L‘objectif essentiel est de montrer l‘importance du design thinking et le fait qu‘il existe un lien significatif entre les technologies, anciennes et nouvelles, et la créativité. Le design améliore notre existence, tout comme les nouvelles technologies. Ces créateurs cherchent à aller plus loin dans l‘innovation. Ils ont besoin d‘un processus multidisciplinaire capable de créer des liens entre les scientifiques, les designers et les entrepreneurs. Ils veulent établir une connexion avec le public en leur laissant expérimenter et apprendre davantage sur cette méthode qu‘est le design thinking.

Les jeunes créateurs issus de cette nouvelle génération se sont réunis avec comme motivation principale celle de faire face au défi de créer des produits et des services responsables, durables et sociables. De cette manière, ils se revendiquent également de l‘économie actuelle. C‘est à travers le design thinking que le collectif in progress traduit sa philosophie de travail qui est, pour lui, la meilleure manière de transmettre ce point important.

L‘une des raisons de la création de cette exposition est l‘incompréhension des métiers du design et leurs rôles dans le processus de production et dans l‘économie. Aujourd‘hui ces métiers sont liés de plus en plus à l‘industrie et malheureusement de moins en moins aux consommateurs, ce qui est probablement une des causes du manque de compréhension vis-à-vis de ces professions. Le public a ici la possibilité de vivre une réelle expérimentation avec un produit et, de ce fait, prendre conscience de manière sensible de tous les aspects de production d‘un projet.

Durant plusieurs mois, ces créateurs ont cherché des partenaires qui les ont soutenus généreusement par leur contribution matérielle ou intellectuelle. Afin de promouvoir cette cause, cette exposition a été réalisée sur base de volontariat et de ce partage mutuel. Cette collaboration entre les différents métiers promeut les idées au même titre que le potentiel local des nouvelles technologies développées dans notre pays.

Cette première édition de in progress axée sur le design et l‘innovation pourra donner au public un aperçu du champ d‘investigation de ces jeunes indépendants. Le visiteur peut être tenté de confondre ces jeunes créatifs avec des « artistes », ou plus précisément avec des « plasticiens ». Le terme « plasticien », permet d’éviter le cloisonnement d’une activité artistique. Le plasticien est une des appellations de l’art contemporain. Ces nouvelles créations dépassent largement celles des tableaux ou des sculptures. Nathalie Heinich, sociologue française, spécialiste de l‘art, écrit que la dénomination d’être « artiste » est de nos jours également un problème de polysémie du terme.

« […] l’Unesco en 1980, dans une recommandation concernant le statut d’artiste […]
propose de définir comme tel « quiconque considère sa création artistique comme une part
essentielle de son existence, qui contribue au développement de l’art et de la culture et qui
est ou demande à être reconnu comme artiste
[…] » .

De ce fait, les créateurs ne se considèrent pas forcément « artistes »; leur travail consiste à trouver
des solutions tangibles. Ils ont la technicité et le savoir-faire de leur métier. Leurs connaissances sont
plus ou moins larges, ce qui en revanche ne fait pas d‘un designer industriel un bon graphiste. Le
designer se définit plutôt comme l‘architecte des objets ou le caméléon dans les entreprises, il se
cache souvent derrière son bureau et rare est celui qui vend un label.

Mais qu‘est-ce que l‘innovation dans ce contexte? Si nous ouvrons les pages d‘un dictionnaire
basique afin de clarifier d‘abord ce que le mot « innovation » signifie, nous trouvons la définition
suivante:

« ensemble du processus qui se déroule depuis la naissance d‘une idée jusqu‘à sa
matérialisation
[…] , en passant par l‘étude du marché, le développement du prototype et
les premières étapes de la production.
»

L‘innovation fonctionne sur trois niveaux: le premier est la création d‘un produit inédit, le deuxième
est l‘innovation d‘un usage pour un produit déjà existant, et le troisième est l’amélioration d‘un
produit déjà existant, comme par exemple dans le projet scover. Ces trois niveaux vont être pris en
compte par ces jeunes gens lors de l‘élaboration de leurs projets.

Gilles Gardula a réuni cette nouvelle génération de créatifs avec la tâche d‘expliquer et de
matérialiser le processus de création. En tant qu‘individus singuliers, laissant leur renommée, ils se
sont mis à la recherche de nouveaux partenaires issus de domaines technologiques très variés afin
de traiter de cas de figure réels et inédits. Les institutions locales créent en permanence de nouvelles
technologies qui peuvent avoir un impact significatif sur la société d‘aujourd‘hui. In progress vise
à sensibiliser le public sur la manière avec laquelle de nouvelles idées peuvent conduire à des
perspectives intéressantes qui sont à la fois sociales, économiques et durables.

Les participants du groupe proviennent d’horizons différents comme le design industriel, le design
graphique, le design social, le design produit, l’infographie, la programmation informatique ou
encore l’architecture. Le premier projet présenté est ce catalogue qui relie tous les participants. Il
est revisité en associant les innovations techniques qui seront certainement plus tard un must have
dans tous les musées, projetant des visuels allant plus loin que la 2D et incorporant davantage les
nouveaux médias dans le parcours d‘exposition. Les audioguides sont dépassés, le public souhaite
être actif et non passif lors d‘une visite d‘exposition!

Outre la présentation de cette dizaine de projets liant toujours créativité et technologies (nouvelles
ou anciennes), cette exposition traite aussi le sujet à travers des interviews de professionnels issus du
monde du design et de l’innovation. Deux articles scientifiques écrits par le Dr. Gökhan Ertaylan et le
Dr. Rod McCall approfondissent notre connaissance de leurs champs de recherche, et enfin, une courte
biographie de nos créateurs vient compléter cette exposition.


Opening
Le 25 avril 2014 de 18 à 21 heures

Exposition
du 26 avril au 18 mai 2014

Heures d'ouverture
De mardi à dimanche de 11 à 17 heures
Fermé les lundis
Entrée libre

Organisateur
Gilles Gardula
Scientific consultant
Elsa Pereira
Designers
Claude Ballini, Linda Bos, Julie Conrad, Serge Ecker, Gilles Gardula,
Tomas Kamarauskas, Nicole Lanners, Giacomo Piovan & Lynn Schammel

Lieu: Annexes du Château de Bourglinster
8, rue du cateau • L-1945 Bourglinster

Pour plus d'informations
www.inprogress2014.wordpress.com
www.facebook.com/inprogresslux

  Haut de page