Contenu actualisé le 29.02.2016

La Chambre des Métiers soutient les propositions de l'UEAPME à l'adresse du nouveau Parlement européen et de la future Commission européenne

Chambre des Métiers Publié le 16 juillet 2014 , par Marc Gross Retour
europe-juncker

L'UEAPME vient de publier sa prise de position intitulée "Les PME moteurs d'emploi et de croissance - Les priorités de l'UEAPME pour 2015 - 2019".

Dans ce contexte, la Chambre des Métiers constate avec satisfaction que le nouveau Président de la Commission européenne Jean-Claude Junker a relevé, dans le cadre de son discours du 15 juillet 2014 devant le Parlement européen : « Les PME sont la colonne vertébrale de nos économies. Elles créent 85% des emplois en Europe. Nous ne pouvons pas nous permettre de les noyer sous la paperasserie. Nous devons les libérer des réglementations trop pesantes. »

Selon l’UEAPME, l’Europe ne sera en mesure de combattre les principaux défis futurs tel que restaurer la croissance économique, lutter contre le chômage(des jeunes), réformer le modèle social et créer un sentiment de bien-être social pour l’avenir de ses citoyens que si le secteur des PME, qui a été durement touché par la crise économique, est en mesure de prospérer.

Pour atteindre ces objectifs, l’Europe a besoin de poser les bases d’une croissance et d’une modernisation d’après crise. La politique en faveur de l’Artisanat et des PME doit être considérée comme l’une des toutes premières priorités par toutes les institutions européennes pour les cinq années à venir. Afin de permettre ce véritable changement, l’UEAPME réclame une stratégie de croissance plus ambitieuse ainsi qu’une politique en faveur des PME fondée sur 8 priorités :

  • Combiner de façon appropriée les mesures économiques pour assurer croissance, emploi et stabilité
  • créer une base industrielle plus solide pour renforcer sa compétitivité
  • promouvoir l’esprit d’entreprise et la culture entrepreneuriale
  • améliorer l’environnement réglementaire pour l’Artisanat et les PME
  • garantir l’accès aux marchés et des règles du jeu équitables pour les PME
  • améliorer le financement de l’économie réelle
  • développer sur des bases meilleures les systèmes d’éducation et de formation et faire évoluer les marchés d’emploi
  •  mettre en œuvre des politiques énergétique et environnementale qui intègrent les exigences de compétitivité.

La Chambre des Métiers ensemble avec l’UEAPME demandent une version révisée du ‘Small Business Act’, qui s’appuie sur le principe ‘Think Small First’et traduit les priorités ci-dessus en réalité politique via leur mise en œuvre efficace. Il importe que la dimension de l’Artisanat et des PME soit intégrée dans chaque politique européenne.

For detailed position paper (English), click here!

  Haut de page