Contenu actualisé le 29.02.2016

Proposition de fusion des Chambres professionnelles patronales : les précisions de la Chambre des Métiers

Chambre des Métiers Publié le 24 octobre 2014 Retour
cdm-highlight-xl

Etonnement et surprise traduisent le sentiment du Comité de la Chambre des Métiers ressenti à la lecture du projet de loi budgétaire 2015 prévoyant une « diminution des dotations budgétaires en vue d’une fusion de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers ».

«Laisser sous-entendre, par voie budgétaire, que l’idée d’une fusion entre la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers a d’ores et déjà été décidée est une manière d’agir que nous ne pouvons pas accepter » a déclaré Roland Kuhn, Président de la Chambre des Métiers, résumant ainsi la position de son Comité.

Fait est qu’il a été convenu début octobre, avec le Vice-Premier Ministre, le Ministre des Finances et la Secrétaire d’Etat à l’Economie, de réfléchir à l’élaboration d’un concept avec les deux chambres professionnelles concernées aux fins de permettre à la Chambre des Métiers d’apprécier si la mise en place potentielle d’une grande Chambre professionnelle patronale constituerait pour l’Artisanat une solution meilleure à la situation institutionnelle actuelle.

Ces discussions auront pour but d’élucider la question de savoir si une Chambre professionnelle unique apporterait une plus-value par rapport à la situation actuelle, notamment pour les 6.300 entreprises et leurs 80.000 salariés du secteur artisanal, qui font de l’Artisanat le premier employeur au Luxembourg.

Or, au stade actuel, vu l’absence de concept venant matérialiser cette idée de fusion, il serait risqué de mettre à mal la légitimité et les assises de la Chambre des Métiers et de la Chambre de Commerce.

Au service de l’Artisanat depuis 90 ans, la Chambre des Métiers sait faire entendre la voix et être à l’écoute de ce secteur important pour l’économie luxembourgeoise, secteur qui se distingue à bien des égards tant du monde de la finance que de celui de l’industrie ou du commerce, qui se trouvent quant à eux actuellement regroupés au sein de la Chambre de Commerce.

Tout en notant le souhait du Gouvernement de moderniser les institutions, la Chambre des Métiers indique qu’une modernisation ne saurait cependant être une fin en soi déconnectée des réalités du marché. Elle se doit en effet d’apporter une plus-value réelle tant quant à la représentativité des intérêts de l’Artisanat qu’à l’encadrement de ses entreprises, à défaut de quoi il serait hasardeux de démanteler une institution qui fonctionne. Ceci est la seule et unique préoccupation de la Chambre des Métiers.

La Chambre des Métiers réitère par conséquent son engagement à un dialogue ouvert et constructif avec les acteurs concernés sur cette thématique. Avant de tirer une quelconque conclusion, il est impératif de réfléchir, et de discuter.


Luxembourg, le 24 octobre 2014


Communiqué par la Chambre des Métiers


 

Liliane ESTEVES
Responsable Communication
Tél.: 00352 – 42 67 67 - 217
E-mail:

  Haut de page