Contenu actualisé le 29.02.2016

Vainqueur du Prix Créateur d’Entreprise dans l’Artisanat 2014, Ralph KRIPS a réussi à s’élever d’une autre manière

Ma création d'entreprise Publié le 20 novembre 2014 Retour
prix-créa-ralph-krips

Ralph KRIPS (LEON KREMER SARL) a été désigné gagnant du Prix Créateur d’Entreprise dans l’Artisanat 2014. Ayant débuté sa carrière en tant que pilote de ligne, cet entrepreneur de 36 ans est aujourd’hui à la tête d’une entreprise spécialisée dans la vente, l’installation et l’entretien d’équipements de levage et de nacelles élévatrices. A ses côtés avaient été nominés Frank DARO, Vitor DOS SANTOS BRANDAO (VIKTOR SARL), Gilbert REYLAND (SECURITEC S.à r.l.) et Heinz-Werner WÖLTJE (FELGEN CONSTRUCTIONS S.A.), tous méritants et chaleureusement félicités par le Jury.

Lors d’une cérémonie officielle de remise du Prix qui s’est déroulée au siège de BGL BNP Paribas à Luxembourg-Kirchberg le jeudi 20 novembre 2014, en présence de Madame Francine CLOSENER, Secrétaire d’Etat à l’Economie, le Jury du Prix Créateur d’Entreprise dans l’Artisanat a levé le voile sur l’identité du gagnant. Ralph KRIPS (LEON KREMER SARL) a ainsi remporté le prix de « Meilleur Créateur d’Entreprise dans l’Artisanat 2014 » ainsi que 7.500 euros, offerts par BGL BNP Paribas et BGL BNP Paribas Factor.

Organisé par la Chambre des Métiers, en collaboration avec BGL BNP PARIBAS, ce Prix vise à encourager et récompenser celles et ceux qui se sont lancés, il y a de cela cinq années au plus et deux années au moins, dans la création ou la reprise d’une entreprise artisanale.

Par son professionnalisme et son ingéniosité, Ralph KRIPS a su convaincre le Jury, composé d’un représentant du Ministère de l’Economie (Bernadette FRIEDERICI), d’un représentant de BGL BNP Paribas (Romain GIRST), d’un représentant de la Chambre des Métiers (Charles BASSING) et d’un représentant de la Mutualité des PME (Patrick DAHM).

Insistance doit être portée sur le parcours atypique du gagnant, puisque c’est après avoir exercé l’activité de pilote de ligne pendant près de 5 ans que Ralph KRIPS décide, en 2005, de reprendre des études d’ingénieur, tout en travaillant parallèlement dans l’entreprise créée par son grand-père. Il scelle le sceau de cette réorientation professionnelle d’envergure en 2011, en rachetant l’entreprise familiale.

Aujourd’hui à la tête d’une structure spécialisée notamment dans la vente, l’installation et l’entretien d’équipements de levage, de nacelles élévatrices et de chemins de roulement, il emploie 25 salariés. Créatif, Ralph KRIPS a par ailleurs eu l’idée de développer une stratégie de différenciation basée sur une proposition de services et produits complémentaires à ses produits de base.

Le Jury a par ailleurs applaudi et félicité les quatre autres finalistes, dont la qualité des candidatures mérite d’être soulignée.

Frank DARO a fortement séduit le Jury de par l’originalité de son projet. Celle-ci se doit d’être mise en exergue, puisqu’elle permet notamment de faire découvrir la diversité des secteurs représentés par l’Artisanat.

Passionné, motivé et ambitieux, Frank DARO, ingénieur de formation, a longtemps travaillé en tant que salarié dans la gestion d’infrastructures, tout en étudiant et pratiquant parallèlement en tant que musicien amateur différents instruments de musique à claviers. En 2012, il décide d’unir passion, formation technique et expérience professionnelle acquises en créant une entreprise ayant pour objet la réalisation de tous services relatifs aux clavecins. En deux années, son entreprise a déjà dispensé ses services à tous les clavecinistes professionnels du Luxembourg mais aussi à ceux de la Grande Région (Metz, Trêves) et au-delà (Hambourg, Suisse, etc.).

La détermination de Vitor DOS SANTOS BRANDAO (VIKTOR SARL), témoignée notamment par la détention d’un Brevet de Maîtrise dans le métier d’entrepreneur de construction, d’un Brevet de Maîtrise dans le métier de plafonneur-façadier et d’un Brevet de Maîtrise dans le métier de carreleur, a véritablement impressionné le Jury.

Fort de son expérience de 28 années dans le domaine de la construction, Vitor DOS SANTOS BRANDAO fonde en 2011 l’entreprise VIKTOR SARL, en rachetant une partie du fonds de commerce d’une ancienne société de la Place, de très bonne renommée, dont il a repris la plus grande partie du personnel, portant à ce jour l’effectif de la société à 45 personnes. La société qu’il a judicieusement su développer est aujourd’hui au service de nombreuses collectivités locales et de grandes entreprises publiques et privées, qui lui ont confié la construction de leurs bâtiments.

Gilbert REYLAND (SECURITEC S.à r.l.), par son caractère de compétiteur, reflété tant par sa capacité à reconnaître qu’à saisir les opportunités, a véritablement conquis le Jury.

Issu de la voie classique, puisqu’il était titulaire d’un CATP d’électricien avant d’obtenir son Brevet de Maîtrise en la matière, Gilbert REYLAND a également été Maître d’enseignement technique et a réussi son stage pédagogique avec distinction. Premier gagnant de la SUCCESS STORY réalisée en 2010 sur RTL, il a créé la même année la société SECURITEC S.à r.l., spécialisée dans la conception, la vente, l’installation et le dépannage de tous systèmes de sécurité électroniques. Le succès commercial de son entreprise, qui se traduit par la création de 17 emplois, témoigne d’un projet de création particulièrement réussi.

L’habilité avec laquelle Heinz-Werner WÖLTJE (FELGEN CONSTRUCTIONS S.A.) a su relever le défi de reprendre une entreprise existante, surtout en période de crise, a pleinement convaincu le Jury.

Ingénieur diplômé en génie civil, Monsieur Heinz-Werner WÖLTJE fait preuve d’une expérience en tant que conducteur de travaux dans une grande entreprise luxembourgeoise, acquise avant de devenir chef de projet dans l’entreprise FELGEN CONSTRUCTIONS S.A., qu’il a reprise en 2010, lorsqu’il en est devenu administrateur délégué. Mettant son expérience professionnelle et son savoir-faire au service d’une clientèle tant privée que publique, il a permis un important essor financier de sa société, attesté par l’occupation de 65 salariés.

L’initiative entrepreneuriale de ces cinq personnes se doit d’être saluée. Par leur dévouement et leur ténacité, tous ces entrepreneurs ont vaillamment réussi à concrétiser leurs projets et à matérialiser leurs ambitions, apportant ainsi une plus-value certaine au développement économique et social du Grand-Duché.

A tous, le Jury souhaite un avenir encore plus fructueux.

Découvrez l'interview avec Ralph KRIPS en cliquant ici!

 

  Haut de page