Contenu actualisé le 29.02.2016

Diplômés et primés du secteur mettent l’Artisanat à l’honneur

Chambre des Métiers Publié le 26 février 2015 Retour
remiseDAP

En présence de Monsieur Claude MEISCH, Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et de Monsieur Nicolas SCHMIT, Ministre du Travail, de l'Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, s’est déroulée, le 26 février 2015 au Conservatoire de la Ville de Luxembourg, la remise solennelle des diplômes et certificats de fin d’apprentissage 2014. A cette occasion ont également été décernés le « Prix de la Meilleure Entreprise Formatrice 2014 » et le « Prix Rotary du Meilleur Apprenti 2014 » dans le secteur de l’Artisanat.

Les 445 lauréats de la promotion 2014 se sont vus remettre des mains de Monsieur Claude MEISCH, Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, et de Monsieur Nico BIEVER, Vice-Président de la Chambre des Métiers, leurs certificats et diplômes attestant de la réussite de leur apprentissage dans l’Artisanat. Cette cérémonie officielle a également servi de cadre à la remise de deux prestigieux Prix que sont le « Prix de la Meilleure Entreprise Formatrice 2014 » et le « Prix Rotary du Meilleur Apprenti 2014 ».

Distinction commune de la Chambre des Métiers, de la Chambre des Salariés et du Ministère l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, le « Prix de la Meilleure Entreprise Formatrice 2014 » a été décerné à l’entreprise « Beim Figaro S.àr.l. » de Remich. Représentée par son gérant Monsieur Michel SANNA, cette entreprise, qui a su se démarquer tant par son engagement dans la formation professionnelle (mise à disposition de postes d’apprentissage, formation d’apprentis) que par son engagement dans la formation continue (et notamment la participation des collaborateurs au cours de « Tuteur en Entreprise »), a été récompensée par une remise conjointe de son Prix par Monsieur le Ministre Claude MEISCH, par Monsieur Roland KUHN, Président de la Chambre des Métiers et par Monsieur Marc GLESENER, Vice-Président de la Chambre des Salariés.

Parrainé par le Rotary Club Esch Bassin Minier depuis 21 ans, le « Prix Rotary du Meilleur Apprenti 2014 » a quant à lui conjointement été remis par Monsieur le Ministre Claude MEISCH, par Monsieur Roland KUHN et par Monsieur Michel RECKINGER, Président du Rotary Club Esch Bassin Minier, à Monsieur José Carlos IGLESIAS CORREIA de Diekirch. Ayant effectué son apprentissage dans le métier d’électricien auprès de l’entreprise « Electricité Faber Diekirch S.àr.l. » de Monsieur Paul FABER et au Lycée Technique d’Ettelbruck, Monsieur José Carlos IGLESIAS CORREIA s’est qualifié pour ce Prix par son parcours sans faute dans le domaine, le tout grâce à son intérêt pour le métier, à son talent, mais aussi à sa ténacité et à sa discipline. Ses excellentes notes le placent par ailleurs parmi les meilleurs de sa promotion, tous métiers confondus.

Les différents intervenants à cette cérémonie en ont profité pour rappeler que les 6.300 entreprises occupant plus 80.000 personnes font du secteur de l’Artisanat la « 1ère entreprise » et le premier employeur au Luxembourg. L’Artisanat connaît en effet un besoin constant de personnel qualifié et est à la recherche permanente de jeunes motivés pour effectuer un apprentissage artisanal. A cela s’ajoute le fait que l’Artisanat offre aux jeunes une grande variété de métiers, des perspectives professionnelles intéressantes et une sécurité de l’emploi (environ 90% des jeunes qui ont accompli leur apprentissage dans l’Artisanat trouvent un emploi ou poursuivent leur formation, 70% trouvent leur premier emploi chez le patron formateur).

Dans ce contexte, la Chambre des Métiers vient de lancer une vaste campagne de promotion des métiers artisanaux à l’intention des jeunes et de leurs parents et enseignants. La campagne « Hands up » a ainsi pour objectif de présenter l’éventail de métiers artisanaux s’offrant aux jeunes et de fournir des informations concrètes sur les différentes formations existantes.

Monsieur Nico BIEVER, Vice-Président de la Chambre des Métiers, a profité de l’occasion pour réitérer, dans son allocution, la volonté de la Chambre des Métiers de collaborer activement au processus de réforme de la formation professionnelle engagé par le Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

En 2007, la formation professionnelle avait fait l’objet d’une réforme structurelle, soutenue par le secteur de l’Artisanat quant à ses principaux aspects, dont notamment l’enseignement par compétences, l’organisation modulaire et la double alternance entreprise/école et école/entreprise.

Cependant, devant l’absence d’un concept cohérent en matière d’orientation scolaire et professionnelle et d’un pilotage efficace du système d’apprentissage réformé, la Chambre des Métiers avait préconisé l’introduction d’un moratoire et la mise en place, avant la généralisation de la réforme, d’un projet pilote avec une évaluation et un bilan. Aujourd’hui, les doutes et mises en garde formulés par la Chambre des Métiers à cette époque s’avèrent malheureusement justifiés, puisque le Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse est en train de préparer « la réforme de la réforme » de la formation professionnelle, que la Chambre des Métiers approuve dans son principe.

Néanmoins, et comme l’a rappelé Monsieur Nico BIEVER, un certain nombre de mesures proposées par le Ministère nécessitent une discussion plus approfondie. En ce sens, et afin de tirer de manière juste et positive les conséquences des erreurs du passé, le Vice-Président de la Chambre des Métiers a sollicité, de la part du Ministre Claude MEISCH et par analogie à la demande opérée en 2007, un moratoire ainsi qu’un bilan portant sur les premières années de la réforme. D’après Monsieur BIEVER, ce n’est en effet que sur base d’un tel bilan que des adaptations adéquates pourront être apportées au système actuel.

Pour conclure, Monsieur BIEVER a appelé les responsables politiques à poser la candidature du Luxembourg en vue de l’organisation des championnats européens des métiers (EuroSkills), une telle initiative devant contribuer à « redorer le blason » non seulement des métiers artisanaux au niveau national, mais également celui du Luxembourg au niveau européen.

 

Cliquez ici pour voir les photos du shooting HandsUp!

 

  Haut de page