Contenu actualisé le 29.02.2016

Brevet de Maîtrise et Promotion du Travail dans l’Artisanat 2014 : l’avenir remis entre les mains des diplômés du secteur

Mon Brevet de Maîtrise Publié le 09 mars 2015 Retour
remise-bm

En présence de Son Altesse Royale le Grand-Duc Héritier a eu lieu ce dimanche 8 mars 2015 au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg la cérémonie solennelle de remise des Diplômes de Maîtrise et des Diplômes de la Promotion du Travail. Se sont ainsi vus récompensés 117 candidats ayant obtenu le Diplôme de Maîtrise et 118 candidats diplômés de la Promotion du Travail. Ce cadre a également et pour la première fois permis à 177 candidats de se voir remettre leurs Certificats de Tuteurs en Entreprise.

De nombreuses personnalités issues des milieux politique, économique et social, dont notamment Madame Simone BEISSEL, Vice-Présidente de la Chambre des Députés, Monsieur Nicolas SCHMIT, Ministre du Travail, de l'Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, et Monsieur Marc HANSEN, Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, étaient présentes ce dimanche matin aux côtés de S.A.R. le Grand-Duc Héritier afin de récompenser les différents lauréats dont les efforts et la motivation exemplaires ont contribué à valoriser à la fois la formation professionnelle mais aussi la carrière dans l’Artisanat.

Afin de pouvoir assumer dans les meilleures conditions leur mission de formateurs d’apprentis, les lauréats de la formation de « Tuteur en Entreprise » ont poursuivi une formation spécifique, soit dans le cadre du Brevet de Maîtrise, qui comprend depuis toujours un volet de pédagogie appliquée, soit dans le cadre de la formation continue, pour laquelle la Chambre des Métiers a été la première, en 2008, à offrir cette prestation.

Les lauréats de la Promotion du Travail ont quant à eux été récompensés pour les résultats exceptionnels qu’ils ont obtenus soit dans le contexte de la formation menant au Diplôme d’Aptitude Professionnelle (DAP), soit dans celui de celle menant au Brevet de Maîtrise. Le Diplôme de la Promotion du Travail met donc tout particulièrement en valeur les notions d’effort et de mérite personnels.

En ce qui concerne le Diplôme de Maîtrise, il constitue l’aboutissement d’une formation polyvalente s’étendant sur trois années et couvrant les domaines de l’organisation et de la gestion d’entreprise, de la pédagogie appliquée, de la technologie spécifique au métier et de la pratique professionnelle.

Si le Brevet de Maîtrise confère à son détenteur le droit de s’établir à son propre compte en créant une entreprise ou en reprenant une entreprise existante, tout en lui laissant l’opportunité de transmettre ses compétences en formant des apprentis, il permet également, de par le contenu des formations et des compétences acquises, d’y occuper un poste à responsabilités.

La Chambre des Métiers travaille actuellement à la mise en place d’un projet-pilote visant à une réforme tant structurelle qu’organisationnelle du Brevet de Maîtrise. Cette réforme entend ainsi tenir compte de l’évolution et de l’interactivité dont font l’objet les différents métiers artisanaux en procédant à des regroupements de métiers au niveau de la formation. Elle a en outre pour but de repositionner le Brevet de Maîtrise au niveau des multiples formations et diplômes offerts sur le plan national ainsi qu’au niveau du Cadre Européen des Certifications (CEC) tout en convoitant une « masse critique » en matière de fréquentation des cours, augmentant ainsi la rentabilité de la formation.

Ce projet-pilote, qui sera limité à un nombre restreint de métiers, sera suivi d’un bilan intermédiaire et d’une phase d’évaluation, à la suite desquels les travaux seront étendus à l’ensemble des métiers artisanaux.
Dans son allocution, le Président de la Chambre des Métiers, Monsieur Roland KUHN, a souhaité remercier tout particulièrement S.A.R. le Grand-Duc Héritier pour sa présence désormais traditionnelle à cette cérémonie de remise des diplômes et certificats, présence qui selon lui traduit la sympathie éprouvée par S.A.R. le Grand-Duc Héritier à l’égard du secteur de l’Artisanat et du rôle économique et social joué par celui-ci, y compris en ce qui a trait à la formation professionnelle des jeunes.

Félicitant chaleureusement les lauréats, Monsieur Roland KUHN a vanté les mérites de leurs efforts personnels, insistant sur le fait qu’ils constituent des modèles dont la société a besoin pour assurer son développement, sa prospérité et son sens de la solidarité.

Le Président de la Chambre des Métiers a par ailleurs mis en avant le rôle central occupé par le secteur de l’Artisanat, tant en tant qu’employeur qu’en tant que formateur d’apprentis, soulignant le lien opéré par lui entre tradition et innovation, mais aussi entre luxembourgeois et non-luxembourgeois. Sa fonction d’élément structurant, notamment par le droit d’établissement et la carrière professionnelle dans l’Artisanat, dans laquelle s’inscrit notamment la campagne « Hands Up » de promotion et de valorisation de l’Artisanat organisée par la Chambre des Métiers, a également été soulignée.

Pour Roland KUHN, l’Artisanat est un modèle pour une économie qui se veut réelle, responsable et durable et pour une société qui se veut moderne et solidaire. Il a en ce sens lancé un appel pressant aux responsables politiques, les invitant à soutenir et renforcer l’Artisanat et à éviter tout ce qui pourrait affaiblir ce secteur solide et organisé dans un monde en quête de repères, de structures et d’orientation.

Pour conclure, la proposition de créer un nouvel organe rassemblant des personnalités éminentes disposant d’un lien personnel, géographique ou affectif avec le Luxembourg a été évoquée par le Président de la Chambre des Métiers, l’objectif de ce « LuxCouncil » pouvant être celui de conseiller les responsables nationaux afin d’aboutir à un juste  (re)positionnement du pays sur l’échiquier tant mondial qu’européen.

 

Découvrez les photos du shooting photos réalisé lors de la réception
-sur la page Facebook de HandsUp!
-sur cdm.lu

  Haut de page