Contenu actualisé le 29.02.2016

Le mois de la prévention de l’arnaque : Focus sur le mail émanant de la Direction (4/4)

Sécurité 000034271712 Large resized

A l’occasion du mois de la prévention de l’arnaque, qui se déroule cette année du 15 avril au 15 mai 2015, la Chambre des Métiers publie sur son site internet, chaque semaine du mois de l’arnaque, un article expliquant les différentes méthodes utilisées par les arnaqueurs afin de soustraire de l’argent aux entreprises.

Les articles ont pour objet de répertorier les arnaques les plus répandues et d’éclairer sur les différentes arnaques et sur les procédures à suivre  pour éviter les préjudices.

Ce quatrième et dernier article présente le « mail émanant de la Direction », aussi appelé « l’arnaque au faux Président ».

Qu’est-ce que c’est que le « mail émanant de la Direction? »

Définition : Les arnaqueurs usurpent l’adresse mail du Directeur (ou du Président) d’une société, et envoient un mail au salarié responsable pour les virements de cette société.

Ce mail explique au salarié qu’une mission de la plus haute importance lui est confiée, et lui demande de garder l’affaire confidentielle : il s’agit bien entendu d’effectuer un virement !

Afin de rendre l’arnaque plus crédible, le salarié peut être averti qu’il devra contacter un cabinet d’avocats ou qu’il recevra sous peu un appel d’un cabinet d’avocats. Et, peu de temps après, le salarié reçoit effectivement un appel téléphonique du soi-disant cabinet d’avocats qui lui demande alors d’effectuer le virement.

Pourquoi est-on tenté de signer : Les organigrammes d’une entreprise sont généralement visibles sur le web, et il est techniquement  possible d’imiter l’adresse mail du Directeur, du Président, ou du patron de l’entreprise, en utilisant pour cela l’extension correspondant au serveur de l’entreprise.

Tout est fait pour que le salarié croit qu’il s’agit effectivement d’un ordre venant de son Directeur.

Conséquences : Généralement, les arnaqueurs demandent le virement d’une grosse somme d’argent qui, si elle est virée, sera perdue.

Un exemple peut être consulté sous les liens en bas de page.

Comment repérer ces arnaques ?

Voici quelques indices permettant de déceler une tentative d’arnaque émanant de la Direction :

  • le changement dans les coordonnées mails ou téléphoniques de l’entreprise,
  • la demande de virement doit être faite, le plus souvent, à l’international,
  • la demande de virement n’est pas planifiée,
  • le caractère urgent et confidentiel de la demande de virement,
  • la pression ou la flatterie faite par l’escroc lors de l’appel téléphonique afin d’obtenir le virement,
  • la connaissance de données concernant l’entreprise, notamment, celles qui sont propre à un Directeur.

Il faut toujours être attentif avant d’effectuer le virement, surtout lorsqu’il s’agit d’une somme importante. N’hésitez pas à sensibiliser vos salariés à ce type d’arnaque et d’instaurer des procédures de vérifications et de signature pour chaque virement.

Que faire si vous avez reçu une arnaque ou si vous avez été victime d’une arnaque ?

Si vous avez été victime d’une arnaque ou d’une tentative d’arnaque nous vous conseillons :

  • d’appeler votre Chambre professionnelle ou votre Fédération, notamment le service juridique en cas de besoins,
  • de contacter la Hotline mise en place par la Direction générale PME et Entrepreneuriat du Ministère de l’Économie pour être conseillé : 247-84796,
  • de sensibiliser vos salariés,
  • de ne pas céder aux pressions, ni aux flatteries,
  • de porter plainte auprès du commissariat de police le plus proche ou auprès de la Police judiciaire,
  • de contacter un avocat en cas de besoins.

Pour plus d’informations :

Cet article a été écrit en collaboration avec le Ministère de l’Economie.

  Haut de page