Contenu actualisé le 29.02.2016

Communiqué de presse : FORUM « PME et Artisanat en Europe » - Green and Digital Challenges

Mon entreprise Publié le 30 octobre 2015 , par Chambre des Metiers Retour
F. Closener_FORUM PME et Artisanat en Europe_29.10.2015

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, la Chambre des Métiers du Luxembourg et ses partenaires européens et de la Grande Région ont organisé le 29 octobre 2015, ensemble avec la Fédération des Artisans, le Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la Grande Région (CICM) et l’UEAPME, un Forum d’échange d’idées et de bonnes pratiques sur les PME et les entreprises artisanales confrontées aux enjeux et opportunités en matière d’éco-innovation et de transformation numérique.

« L’Artisanat note avec satisfaction que la révision du « Small Business Act » est une priorité dans le programme officiel de la Présidence luxembourgeoise visant à « rendre sa dynamique au marché intérieur », a souligné Roland Kuhn, Président de la Chambre des Métiers du Luxembourg dans son mot de bienvenue, tout en relevant que « l’application du principe « Think Small First » à toutes les politiques de l’UE serait un réel progrès susceptible de favoriser le développement des PME, épine dorsale de l’économie européenne.

Lors de son intervention, la Secrétaire d’Etat à l’Economie Francine Closener a esquissé les priorités de la Présidence et plus particulièrement celles relatives au marché intérieur.

Force est de constater qu’un nombre croissant de PME artisanales investissent résolument dans des innovations respectueuses de l’environnement et dans des stratégies efficientes en termes de ressources. Une gestion optimisée des processus internes autour d’une approche d’éco-conception leur permet ainsi de développer de nouveaux produits et services à forts potentiels. D’autres PME renforcent leur position par la mise en place d’un système intégré d’économie circulaire se traduisant notamment par une sélection ciblée des matériaux, une gestion responsable des ressources, la récupération des résidus, le recyclage des déchets, ou encore le passage d’une offre de produits vers une offre de services. La démarche d’éco-innovation devient ainsi un moyen de différenciation important par rapport à la concurrence.

L’autre grande thématique à l’ordre du jour du Forum a été la transformation numérique dans les PME dont un nombre croissant appliquent avec succès les nouvelles technologies (logiciels collaboratifs, cloud computing, vente online, internet des objets, impression 3D etc.). Il s’agit là d’un réel défi pour beaucoup de PME, vu que cela présuppose un changement de culture managériale qui implique une réorganisation des process.. Lors du Forum, les PME européennes établies à Bruxelles, en Lorraine, dans la Sarre, en Rhénanie du Nord Westphalie, à Luxembourg, à Paris, en Rhénanie Palatinat ont présenté leurs stratégies et concepts à succès sous le titre « Green & Digital Challenges ».

Le Président du CICM et de la Handwerkskammer Trier Rudi Müller a souligné l’importance de « la coopération dans le domaine environnemental, qui a débuté dans les années ’90 par la création des Centres de l’Environnement Transnationaux auprès des chambres des métiers, avec en ligne de mire la qualification des entreprises artisanales en matière de gestion efficace des ressources, de stratégies de l’environnement et de création de services en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie et d’énergies renouvelables ».

L’Artisanat en Europe et en Grande Région espère recevoir dans le cadre du « Plan d’action vert pour les PME » et de l’initiative future de la Commission européenne en matière d’économie circulaire un soutien plus important de l’UE, ceci afin de donner la possibilité aux PME de transformer les contraintes environnementales en opportunités d’affaires.

Ainsi, lors d’un premier panel de discussion politique, auquel ont participé Claude Turmes (Parlement Européen), François Moutot (APCMA), Veronique Willems (UNIZO), Romain Schmit (Fédération des Artisans), Christian Tock (Ministère de l’Economie Luxembourg) et Karolina D'Cunha (DG Environnement– Commission européenne), les enjeux et les perspectives de l’éco-innovation pour les PME ont été au cœur des discussions.

La transformation digitale à laquelle seront confrontées les PME artisanales a été au menu du deuxième panel, auquel ont participé Viviane Reding (Parlement Européen), Yves Evrard (Député Sénateur Wallonie), Holger Schwannecke (ZDH), Philippe Ledent (UCM), Michele Gallo (Ministère de l’Economie Luxembourg) et Khalil Rouhana (DG Connect – Commission européenne). Les participants ont thématisé de possibles « nouveaux modèles d’affaires » pour les PME s’investissant dans la transformation digitale. Il y a notamment été question de la nécessité et de l’utilité de mesures d’accompagnement efficientes et de cadres réglementaires nationaux et européens adaptés aux PME pour permettre à celles-ci de relever ce défi.

Lors du Forum, la nouvelle stratégie Marché Intérieur, présentée le 27 octobre 2015 par la Commission européenne, a fait l’objet d’une première appréciation. Tout en souscrivant à l’objectif affiché par la Commission d’améliorer le fonctionnement du marché intérieur en éliminant les entraves à la libre circulation, la Chambre des Métiers du Luxembourg considère qu’il faudra trouver un juste équilibre entre des mesures facilitant l’accès sur les marchés et les mesures garantissant une concurrence saine et loyale, ce qui passe notamment par la lutte contre le dumping social en cas de détachement de salariés.


Luxembourg, le 30 octobre 2015
Communiqué par la Chambre des Métiers

 

  Haut de page