Contenu actualisé le 29.02.2016

Visite des ateliers Origer à Grevenmacher par le Grand-Duc Héritier

Mon entreprise Publié le 04 décembre 2015 , par Chambre des Métiers Retour
Visite Origer 03122015

Lors de la dernière des quatre visites d’entreprises du secteur de l’Artisanat, le Grand-Duc Héritier s’est laissé convaincre par les multiples produits et services ainsi que par le savoir-faire des Ateliers Origer, ce jeudi 3 décembre 2015 à Grevenmacher. En présence de Madame Francine Closener, Secrétaire d’Etat à l’Economie, de Messieurs Gilles Scholtus, Conseiller de Gouvernement Première Classe, Léon Gloden, Bourgmestre de Grevenmacher, Nicolas Soisson, Président du SIAEG de Grevenmacher et Roland Kuhn et Tom Wirion, respectivement Président et Directeur Général de la Chambre des Métiers, Monsieur Yves Origer, chef d’entreprise, a su judicieusement expliquer au Grand-Duc Héritier les défis de son métier.

L’embarras du choix

Monsieur Yves Origer, disposant de quatre brevets de maîtrise lui permettant d’offrir à sa clientèle une large gamme de produits et services variés aussi bien en mécanique générale, en constructions métalliques, en serrurerie ainsi qu’en installations de gaz LPG, dispose de connaissances approfondies qui, combinées à une solide expérience de presque 28 ans, constituent la garantie absolue de réponse efficace aux sollicitations de ses partenaires et clients dans chacun de ces domaines spécifiques.

Constructions métalliques et serrurerie

Dans le domaine de la serrurerie et des constructions métalliques, l’entreprise Origer est engagée au niveau de travaux d’intérieur et d’extérieur, notamment pour une clientèle privée mais également pour l’industrie, le secteur public ou les bureaux d’architecte. Le finissage, la qualité mais surtout la pureté et la propreté des confections en métal constituant la base de la production, le fer et l’inox sont travaillés dans des ateliers séparés. Matériel noble, l’inox est sujet à des pollutions par d’autres métaux de sorte que sa manipulation nécessite un travail en atelier « blanc » séparé des traitements du fer qui se réalisent en atelier « noir ».

Le service au client

Dès le début, le service au client a été l’élément-clé de la réussite de cet établissement dynamique. Ainsi, la considération des soumissions publiques s’avérait inutile, le carnet de commande s’amplifiant inlassablement. L’approche commerciale «de proximité » choisie par Yves Origer, et la volonté de préserver le caractère « artisanal » de la production, à l’écoute de chaque client et en échange continuel avec les acteurs locaux tout en proposant un service de maintenance en tous domaines confondus, se voyaient honorées notamment durant les années récentes de ralentissement économique.

Un personnel qualifié

Les 13 salariés de l’entreprise travaillent en plusieurs équipes, de sorte à ce que l’on rencontre très rarement tout le personnel dans les ateliers mais plutôt en montage des escaliers, fenêtres, portes et garde-corps auprès du client. En effet, le soudage, et notamment celui de l’inox, se révélant être un travail délicat qui nécessite une précision assidue tout au long du finissage, un garde-corps voire une rampe ou un escalier ne peuvent s’achever que par l’intervention d’un même soudeur pour un même objet.
Trouver du personnel qualifié pouvant se prévaloir des compétences techniques requises dans le domaine des constructions métalliques et de la serrurerie s’avère, selon Monsieur Origer, être un exercice difficile. En effet, bien que les éléments réalisés avec des machines CNC (computer numerical control) nécessitent des connaissances spécifiques pour la programmation, une habilité manuelle ainsi qu’une créativité élémentaire pour l’ajustement et la bonne exécution des fabrications sont indispensables. Dans ce contexte, l’entreprise Origer espère que les nouveaux centres de compétences pour le génie technique du bâtiment et du parachèvement proposant une formation intégrale ajustée aux demandes des entreprises sauront couvrir la totalité de ces aspects.

Un service de niche

Les ateliers Origer étant la seule entreprise au Luxembourg à mettre en place des installations de gaz LPG pour les voitures à essence, le brevet de maîtrise de mécanicien d’auto du chef d’entreprise a bien trouvé dans ce service de niche sa juste valorisation. Ainsi, l’entreprise bénéficie dans le cadre de cette activité d’une renommée confirmée à travers tout le pays de façon à ce que même l’ancienne voiture « Cadillac » de la Grande-Duchesse Charlotte ait été adaptée au gaz dans cet établissement.

Le Grand-Duc Héritier, impressionné par les multiples facettes de l’entreprise mais également par cette culture et lucidité artisanales, s’est fait guider par la suite à travers les différentes étapes de la production d’un ouvre-bouteille en aluminium/inox et d’une décoration variable sous le logo « Made in Luxembourg », objets qui lui ont été offerts comme cadeaux personnels en souvenir de cette rencontre originale.

 


Luxembourg, le 3 décembre 2015
Communiqué par la Chambre des Métiers

 

  Haut de page