Contenu actualisé le 29.02.2016

Club Innovation : les PME à l’ère de la digitalisation

Chambre des Métiers Publié le 28 avril 2016 , par Chambre des Metiers Retour
Clubinno4

Henri Schumacher : "L’utilisation d’outils informatiques pour nos 1000 références produits nous a permis une amélioration considérable de notre performance !"
 

Le 25 avril, Luxinnovation et la Chambre des Métiers ont organisé une nouvelle édition des rencontres du Club Innovation intitulée « La digitalisation au service de la création de valeur ». Partant du constat que les PME sous-exploitent encore trop les différents outils numériques, le Club Innovation s’est penché sur la relation et l’impact de ces nouveaux canaux digitaux sur les activités des plus petites entreprises.

 

Luxinnovation

Pour comprendre ce nouveau phénomène, Rémi Grizard, responsable du programme « Fit for Digital » chez Luxinnovation, a dressé le paysage de la digitalisation en guise d’introduction. Lorsque l’on pense digital on pense surtout à Internet. Or, sa définition s’est considérablement enrichie aujourd’hui, avec l’introduction du cloud, des big data, du e-commerce, des objets connectés ou encore de la robotique avancée.

« Vous possédez peut-être une montre connectée ? Un smartphone capable de détecter votre activité journalière ? Vous avez peut-être déjà fait vos courses sur internet ? », a demandé Rémi Grizard à l’audience. « Or la question fondamentale est de savoir si vous utilisez ces nouvelles applications technologiques à bon escient pour mesurer votre activité, attirer de nouveaux clients ou encore améliorer votre chiffre d’affaires ».

Ce que l’on appelle la transformation digitale est en marche depuis une dizaine d’années à présent. Certaines entreprises ont suivi le pas, d’autres sont restées plus artisanales. Pour ces dernières, le manque de ressources financières et humaines est à l’origine en partie de ce désintérêt pour les nouvelles technologies. Selon le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises ne sont pas au même stade de transformation digitale. C’est ici qu’intervient le programme « Fit for Digital » présenté au public à cette occasion.

Actuellement en phase pilote, « Fit for Digital » est un programme qui associe aides publiques financières et expertise IT et business. Henri Schumacher, CEO des pâtisseries du même nom, a fait part de son expérience en matière de digitalisation : « Nous avons plus de 1000 références produits, un volume que nous traitions manuellement qu’il s’agisse d’analyse des prix ou de gestion de la distribution. La dématérialisation et l’utilisation d’outils informatiques nous ont permis d’améliorer nos processus internes et donc notre performance. Les PME artisanales comme nous sont parfois très réfractaires au changement. Nous n’aurions pas été capables de réaliser cette transformation seuls, sans priorités ni recommandations. La collaboration avec Luxinnovation et les 2 consultants Resultance et Metrum a été très fructueuse puisqu’aujourd’hui nous sommes fiers de constater une hausse de notre chiffre d’affaires de près de 12% », a expliqué Henri Schumacher.  La démarche et les résultats détaillés de la transformation digitale des Pâtisseries Schumacher ont été présentés par Antoine Ngo, consultant auprès de Metrum et en charge du projet Schumacher.


Si la thématique de la digitalisation vous intéresse, rendez-vous les 7 et 8 juin prochains pour les journées eHandwierk 2016 à la Chambre des Métiers.

  Haut de page