Contenu actualisé le 29.02.2016

Le gaspillage alimentaire et les entreprises des métiers de l’alimentation

Mon entreprise Publié le 26 octobre 2016 , par Jeannette Muller Retour
All in 1

Tout comme dans nos pays voisins, le sujet du gaspillage alimentaire connaît actuellement un intérêt manifeste. Suite à une étude quantitative récente de l’Administration de l’Environnement et qui identifie le consommateur final tout comme les collectivités en tant que gaspilleurs majeurs, un groupe de travail réunissant les acteurs de la chaîne alimentaire avec l’objectif de trouver des solutions pour y remédier a vu le jour.

Dans ce contexte une fiche pratique destinée à soutenir les entreprises dans leurs activités de donation et de redistribution de denrées alimentaires était élaborée par la Chambre des Métiers en coopération avec l’HORESCA et les autorités compétentes. Elle fait partie intégrante des guides de bonnes pratiques d’hygiène sectoriels et est disponible par le lien ci-dessous. Parallèlement, le Ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs vient d’initier différentes actions relatives.

Les artisans des métiers de l’alimentation

De façon générale, et notamment de par leur nature et leur savoir-faire pour l’élaboration d’une large gamme de produits différents, les entreprises artisanales (donc les bouchers-charcutiers, les boulangers-pâtissiers, les pâtissiers-confiseurs, les glaciers, traiteurs et meuniers) ne sont pas sujettes à des quantités importantes de gaspillage de denrées alimentaires. Suite aux aptitudes apprises tout au long de leur parcours de formation que ce soit au niveau de l’appréciation et de la manipulation des matières premières ou de la préparation et de la conservation de leurs produits voire donc de la maîtrise même de leur métier, les artisans sont équipés à manipuler les ingrédients dans leur totalité et les valeurs acquises sont telles à pouvoir apprécier une denrée en valorisant toutes ses qualités.

 

La créativité, la proximité et la localité pour la  multitude des goûts

Une majorité des produits artisanaux se base sur des matières premières locales voire régionales et saisonnières. Comme les productions artisanales ne sont pas standardisées et industrialisées, l’artisan dispose d’une grande flexibilité et spontanéité pour réagir rapidement à des demandes changeantes de sa clientèle.

Il sait gérer et adapter ses fabrications voire élaborer aussi bien des recettes modernes que de tradition en utilisant toute la matière première, son savoir-faire et sa créativité lui permettant de minimiser tout déchet. Ses qualifications lui permettent donc non seulement de contribuer au développement durable de la région et d’un secteur mais en même temps de contribuer à la multitude des goûts. Suite à l’essence même de son métier, un boucher-charcutier sait donc valoriser toute coupe et tout morceau de l’animal et un traiteur/restaurateur proposera une carte se basant sur toutes les matières premières du jour par la création de recettes savoureuses se complétant pour l’utilisation intégrale des ingrédients disponibles.

 

La flexibilité et le savoir-faire pour répondre aux besoins du client

Les produits sont façonnés et portionnés selon les besoins individuels du client de façon à ce que le consommateur disposera du volume adapté sans obligation d’acheter des barquettes préemballées avec un nombre prédéfini de pièces. Le contact personnalisé et le conseil en magasin guident efficacement l’acheteur pour ajuster son choix aussi bien au niveau de la qualité que de la quantité et la commande peut s’aligner aux grands mangeurs et aux petits picoreurs. Des recommandations pour les conditions de conservation et de préparation savent par ailleurs utilement compléter le choix du client et prévenir un gaspillage inutile.

 

L’allié-conseil pour la prévention du gaspillage alimentaire

Si au niveau du gaspillage alimentaire, l’artisan est donc très peu en cause, son implication sera essentielle pour ce qui est du partage de son savoir-faire en vue de la prévention et de la sensibilisation. Ainsi, sa mission sera celle de l’allié-conseil à l’écoute du client et c’est notamment en faisant part de son habilité confirmé qu’il contribuera à la préparation de denrées alimentaires durables et à la lutte efficace contre le gaspillage.

 

Contact

Jeannette Muller, Tél. : +352 42 67 67 – 222., ou
Enterprise Europe Network Chambre des Métiers Tél.: +352 42 67 67 – 222. | Fax: +352 42 67 63
E-Mail 


Plus d'infos sur la sécurité alimentaire, l'hygiène, l'étiquetage et la traçabilité

  Haut de page