Contenu actualisé le 29.02.2016

Le secteur de l’artisanat est désormais représenté au sein du Conseil National pour la construction durable impliqué dans la mise en œuvre de l’étude stratégique Rifkin

Mon entreprise Publié le 14 février 2017 Retour
Home Description

Créé en 2014 en tant que asbl pour contribuer à la compétitivité du secteur national de la construction, le Conseil national pour la construction durable (CNCD) vient d’adopter avec la Chambre des métiers et la Fédération des artisans deux nouveaux membres représentant le secteur de l’artisanat au Luxembourg. Les entreprises artisanales seront ainsi mieux impliquées dans les démarches du CNCD pour la  promotion de la construction durable et pourront contribuer activement à développer l’excellence de l’ensemble des acteurs dans ce domaine.

En tant que plateforme de réflexion délivrant des informations et des recommandations pour le secteur de la construction et la société luxembourgeoise dans son ensemble, le CNCD est ainsi mieux positionné pour faire face aux importantes évolutions auxquels le secteur doit répondre, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de l’étude stratégique de troisième révolution industrielle élaborée en collaboration avec l’économiste Jeremy Rifkin. En effet, le CNCD est l’une des plateformes permettant un échange et une compréhension commune des mesures et visions présentées dans l’étude Rifkin. Les aspects réglementaires, opérationnels et techniques liés à la transposition des mesures proposées dans l’axe stratégique « smart building » ainsi que les projets afférents y sont discutés. Outre ses missions actuelles, le CNCD intégrera donc les résultats de l’étude stratégique de troisième révolution industrielle à ses travaux.

Sur le plan international, le CNCD est désormais officiellement membre du réseau mondial World Green Building Council (WGBC). Le WGBC est un réseau d’entités nationales de la construction durable et la plus grande organisation internationale influençant le marché de la construction durable.

Appelé à jouer un rôle d’observatoire en amont des processus législatifs, règlementaires et normatifs relatifs à la construction durable, le CNCD regroupe les principaux représentants du secteur de la construction et compte les membres suivants: le CDEC (Conseil pour le développement économique de la construction), LuxReal (Real Estate Association of Luxembourg), le GFMC (Groupement des fabricants de matériaux de construction) et l’OAI (Ordre des architectes et ingénieurs-conseils), auxquels sont donc venus s’ajouter la Cambre des métiers et la Fédération des Artisans. Le gouvernement luxembourgeois y est représenté par le ministère de l’Économie, le ministère du Développement durable et des Infrastructures et le ministère du Logement.

Communiqué par le ministère de l’Économie

  Haut de page