Contenu actualisé le 29.02.2016

Situation conjoncturelle de l’Artisanat : conclusion positive pour l’année 2016

Mon entreprise Publié le 21 février 2017 Retour
conjoncture

La Chambre des Métiers réalise quatre fois par an une enquête de conjoncture auprès de ses ressortissants. La présente note reprend les résultats de la dernière enquête de l’année 2016, menée au 4e trimestre.

Les résultats de l’enquête de conjoncture de la Chambre des Métiers affichent un résultat globalement positif pour la fin de l’année 2016.

La reprise de l’activité a été entamée au 3e trimestre 2013 et se prolonge jusqu’au 4e trimestre 2016 avec juste un léger recul lors du 2e trimestre 2016.

Selon les prévisions de la Chambre des Métiers, le début de 2017 sera également marqué par une évolution ascendante de l’indicateur de l’activité.

Or, les indicateurs de conjoncture de l’Artisanat dans son ensemble, en sachant que la construction y occupe un poids très important, peuvent masquer des évolutions divergentes au niveau des différents groupes de métiers.

Construction : l’indicateur d’activité demeure sur un haut niveau post-crise

L’activité du groupe de la construction se stabilise au fil de l’année 2016 sur le plus haut niveau atteint depuis le début de la crise financière en 2008. Seul de légères corrections vers le haut, respectivement vers le bas peuvent être observées, qui sont toutefois sans influence majeure sur cet indicateur.

Lors du 4e trimestre 2016, le manque de main d’œuvre est cité comme étant l’élément gênant le plus l’activité du secteur de la construction. Avec 21% c’est le facteur limitatif le plus souvent cité par les chefs d’entreprise devant la faiblesse de la demande et les contraintes financières (19%) et les conditions climatiques (13%).

Les autres groupes de l’Artisanat : bilan généralement positif pour 2016

Pour les 4 autres groupes de l’Artisanat, à savoir « l’Alimentation », le groupe « Mode, santé et hygiène », « la Mécanique » et celui des « Imprimeries », 2016 fût une année globalement positive.

Après un démarrage plutôt timide de l’année, l’indicateur du groupe « Alimentation » n’a cessé d’augmenter et les résultats du 4e trimestre 2016 flirtent avec le niveau d’avant-crise.

Le groupe « Mode, santé et hygiène » a connu une évolution similaire à celui de « l’Alimentation » : un début d’année plutôt médiocre suivi d’une amélioration progressive de l’indicateur d’activité sur le reste de l’année.

2016 fût également l’année de reprise pour le groupe de la « Mécanique ». De trimestre en trimestre l’indicateur augmente et finit par atteindre un niveau avoisinant celui atteint mi-2011.

Seul l’indicateur d’activité du groupe « Imprimeries » diminue sur les trois premiers trimestres de 2016 pour stagner sur les trois derniers mois de cette année.

  Haut de page