Contenu actualisé le 29.02.2016

Situation conjoncturelle de l’Artisanat: tendance positive sur le 2e trimestre 2017

Etudes & Statistiques Publié le 15 septembre 2017 , par Philippe Maroldt Retour
Conjoncture 2 2017

La Chambre des Métiers réalise quatre fois par an une enquête de conjoncture au-près de ses ressortissants. La présente note reprend les résultats de la dernière enquête menée au 2ème trimestre 2017. Les résultats de l’enquête de conjoncture de la Chambre des Métiers affichent une tendance positive sur ce 2ème trimestre 2017.

Après des baisses conséquentes dues à la crise économique, la reprise de l’activité a été entamée au 3e trimestre 2013 et se prolonge jusqu’au 4e trimestre 2016. Si les données du 1er trimestre 2017 faisaient encore état d’un léger recul de cet indi-cateur, les résultats relatifs au 2ème trimestre révèlent de nouveau une tendance positive. C’est surtout le secteur de la construction qui connaît une augmentation de son activité après les conditions météorologiques défavorables du premier tri-mestre.

Selon les prévisions de la Chambre des Métiers, le 3e trimestre 2017 devrait être caractérisé par une stabilisation de l’activité.

Or, les indicateurs de conjoncture de l’Artisanat, en ce que la construction y occupe un poids très important, peuvent masquer des évolutions divergentes au niveau des différents groupes de métiers.

Construction: l’indicateur d’activité remonte après un premier trimestre 2017 en léger recul
L’activité du groupe de la construction a connu une amélioration au deuxième trimestre 2017 comparé à la baisse enregistrée au premier trimestre. Le carnet de commandes atteint 6,5 mois, contre 4 mois au creux de la vague en 2008.

Les indicateurs d’activité des corps de métiers du «gros-oeuvre», «génie civil», «menuiserie», «revêtements de sols et de murs», «peinture», «toiture» et «serrurerie» exercent tous au deuxième trimestre 2017 une influence très positive sur la tendance de l’indicateur du groupe de la construction dans son ensemble.

L’augmentation de l’indicateur d’activité pourrait s’expliquer par un effet de rattrapage au niveau des travaux qui n’ont pas pu être exécutés au cours des trois premiers mois en raison des intempéries. Par ailleurs on constate une remontée de l’indicateur de demande qui affiche une forte croissance. Toutefois, les perspectives pour le troisième trimestre de l’année en cours s’annoncent plus stables, voire négatives pour une majorité des corps de métiers ce qui pourrait s’expliquer par un «retour à la normale».

L’activité des autres sous-groupes enregistre des hausses moins importantes malgré des carnets de commandes en augmentation constante.

Les autres groupes de l’Artisanat: une progression marginale de l’activité
Après la baisse au 1er trimestre 2017 de l’indicateur d’activité du groupe «Alimentation», celui-ci enregistre une hausse sur le 2e trimestre 2017. Par contre, ce groupe s’attend à un très léger recul de l’indicateur au cours du 3e trimestre, ce qui l’amènerait à un niveau comparable au pic du 4e trimestre 2008. Lors des trois derniers mois, le groupe «Mécanique» affiche une tendance haussière, en ligne avec un indicateur de demande légèrement plus élevé qu’en début d’année.

Le groupe «Mécanique» a ainsi retrouvé son niveau de 2011. L’activité devrait selon les prévisions être orientée à la hausse, bien que de faible ampleur, sur le troisième trimestre 2017.

Le groupe «Imprimeries» affiche une tendance légèrement haussière, mais les prévisions laissent entrevoir une augmentation plus vigoureuse au troisième trimestre.

  Haut de page