Contenu actualisé le 18.02.2016

News

Mon apprentissage
Remise CATP

Remise des Certificats de fin d’apprentissage du secteur de l’artisanat

Publié le 22 février 2013

La Chambre des Métiers ainsi que la Chambre des Salariés et le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle ont invité le 21 février 2013 à la remise officielle des Certificats de fin d’apprentissage du secteur de l’Artisanat. Au total ce sont 431 candidats qui se sont vu décerner un certificat. Retrouvez les photos de cet événement en cliquant ici! La cérémonie, qui a eu lieu au Conservatoire de la Ville de Luxembourg, s’est déroulée en présence de Mady DELVAUX-STEHRES, Ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Nicolas SCHMIT, Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Immigration, Roland KUHN, Président de la Chambre des Métiers, Nico BIEVER, Vice-Président de la Chambre des Métiers, et Jean-Claude REDING, Président de la Chambre des Salariés. Dans son allocution, Nico Biever, Vice-Président de la Chambre des Métiers, a souligné qu’avec 6.000 entreprises employant plus de 80.000 personnes, l’artisanat demeure la première entreprise du pays et se porte résistant face à la crise. Un apprentissage dans l’artisanat offre ainsi de nombreux avantages: plus de 90% des candidats ayant obtenu un certificat de fin d’apprentissage réussissent à trouver un emploi, plus de 70% sont directement engagés par leur patron-formateur. Un apprentissage permet également de continuer sa carrière en s’inscrivant au Brevet de Maîtrise, qui offre la possibilité d’ouvrir son entreprise et de devenir son propre patron, surtout qu’actuellement, il n’existe pratiquement aucun Maître-Artisan au chômage au Luxembourg. Face à ces nombreuses constatations positives, Nico Biever a donc fortement encouragé les candidats à s’inscrire au Brevet de Maîtrise. En ce qui concerne la promotion 2012, le taux de réussite est de 66%, ce qui repré-sente un « status-quo » par rapport à l’année passée. 333 candidats ont réussi l’examen de fin d’apprentissage CATP (Certificat d’Aptitude Technique et Professionnelle) ; 44 candidats ont réussi l’examen de fin d’apprentissage CCM (Certificat de Capacité Manuelle) ; 54 candidats ont réussi leur CITP (Certificat d’Initiation Technique et Profes-sionnelle). Avec 433 lauréats, le nombre de candidats a augmenté de 8%. Plus de 876 postes d’apprentissage ont été déclaré en 2012 - plus qu’en 2011. Par contre, le nombre de nouveaux contrats d’apprentissage a baissé pour passer à 747, ce qui démontre qu’il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande. La nouvelle fonction du « matcher », une initiative commune du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, de la Chambre des Métiers et de la Chambre des Salariés, a pour but de corriger ce déséquilibre. Malgré tout, ces chiffres sont un signal positif face à la crise actuelle. La cérémonie de remise des certificats de fin d’apprentissage dans l’artisanat s’intègre dans des actions de valorisation des métiers de l’artisanat qui comporte entre autres le Label « Entreprise formatrice », le Prix « Meilleur apprenti », le Certificat « Tuteur en entreprise », ainsi que le Prix de la « Meilleure Entreprise Formatrice » qui a été remis cette année pour la première fois. Le Prix de la « Meilleure Entreprise Formatrice » a été attribué à l’entreprise SOCLAIR EQUIPEMENTS S.A., représentée par son Directeur, Max KAYSER. L’entreprise établie à Luxembourg est active dans le domaine de l’équipement énergétique du bâtiment. Elle s’est distinguée par son engagement dans les domaines suivants : la formation professionnelle (mise à disposition de postes d’apprentissage et de postes de stage) et la mise en oeuvre de la réforme de la formation profes-sionnelle ; la formation permanente et continue des apprentis et des collaborateurs (cf. formation « Tuteur en Entreprise ») ; les résultats des apprenants obtenus lors de leurs différents examens et épreuves. Ce prix est une distinction commune de la Chambre des Métiers, de la Chambre des Salariés et du Ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle.
Mon apprentissage
remise-tuteurs

Remise des Certificats de la formation de «Tuteur en Entreprise»

Publié le 08 février 2013

Dans le secteur de l’artisanat, la formation des apprentis relève d’une longue tradition. En effet, l’artisanat est caractérisé par le modèle « Apprentissage – Brevet de Maîtrise - Indépendance professionnelle/Formation des apprentis » qui reflète en même temps la «Carrière Artisanat». Chaque année, environ 1.600 jeunes et adultes sont formés dans quelque 700 entreprises pour apprendre un métier dans un des domaines suivants: alimentation, mode/santé/hygiène, mécanique, construction, communication, art. Pour soutenir les entreprises dans leur mission de formation des apprentis, la Chambre des Métiers a mis en place deux formules de formation: la formation de «Pédagogie appliquée» au niveau du brevet de maîtrise; la formation de «Tuteur en Entreprise» au niveau de la formation continue. La formation de «Tuteur en Entreprise» qui comprend un volet juridique, un volet pédagogique et un volet évaluation, s’adresse directement aux tuteurs (patron ou collaborateur) responsables de la formation des apprentis en entreprise. Elle se si-tue dans le cadre de toute une série d’initiatives et de projets que la Chambre des Métiers a mis en place en matière de promotion des métiers technico-manuels et de l’apprentissage artisanal dont la création d’un label «Entreprise formatrice» et la remise du prix «Meilleur Apprenti». Pour compléter l’arsenal des mesures destinées à valoriser la formation dans l’artisanat, la Chambre des Métiers va remettre, lors de la remise solennelle des certificats de fin d’apprentissage le 21 février suivant, le 1er « Prix de la Meilleure Entreprise Formatrice ». Madame Mady DELVAUX-STEHRES, Ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle a tenu à honorer l’engagement des entreprises formatrices en procédant, de concert avec Monsieur Paul ENSCH, Directeur Général de la Chambre des Métiers à la remise des certificats aux participants à la formation «Tuteur en Entreprise». La remise a eu lieu, dans le cadre d’une cérémonie sympa-thique, jeudi, le 7 février 2013 dans les locaux de la Chambre des Métiers. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Madame Christiane Hoffmann au tél. : 42 67 67 – 246 ou à l’adresse e-mail : ou Monsieur Dan Schroeder au tél.: 42 67 67 - 212 ou à l'adresse e-mail: . Découvrez les photos de cet événement en cliquant ici!
Mon apprentissage
meilleur-apprenti01

Bernard MORITZ est le meilleur apprenti-artisan 2011

Publié le 18 octobre 2012

Le prix Rotary du meilleur apprenti qui est décerné pour la vingtième fois par le Rotary Club Esch-Bassin Minier, va cette année à Bernard MORITZ de Luxembourg qui a passé avec brio ses examens de fin d’apprentissage en 2011. Il est serrurier. La remise du prix, doté de 1.500 €, a eu lieu le 17 octobre 2012 à la Chambre des Métiers à Luxembourg par le Président du Rotary Club Esch - Bassin Minier, Monsieur Raymond SOUMER, en présence de nombreux invités, dont Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle. Bernard MORITZ, qui est né le 27 février 1981 à Luxembourg, a fait son apprentissage pratique auprès de l’entreprise « BESENIUS Sàrl » à Mertzig et a suivi ses cours théoriques au Lycée technique de Bonnevoie à Luxembourg. Par ce prix, le Rotary Club Esch-Bassin Minier entend promouvoir auprès des jeunes des valeurs fondamentales de notre société en vue de les aider à bien se positionner pour entrer dans la vie active. Ces valeurs sont le goût nécessaire de l’effort - lequel est toujours récompensé, et ce prix du meilleur apprenti-artisan en témoigne- la prise de responsabilités et l’engagement personnel au sein de notre société. Ce prix souligne également l’importance des métiers de l’artisanat dans notre vie économique, étant le secteur le plus important en termes d’emploi et, de plus, l’un des plus dynamiques de notre économie. L’image des métiers manuels mérite absolument être revalorisée face à des métiers plus administratifs dans le secteur des services lequel a caractérisé, comme on sait, le dynamisme extraordinaire de l’économie luxembourgeoise des dernières décennies. Par diverses actions ciblées, bien adaptées et récurrentes, il convient donc d’essayer de redresser notre échelle de valeurs pour favoriser une symbiose entre des métiers soi-disant intellectuels et les métiers manuels, une symbiose nécessaire tant à l’échelle de la société que pour l’accomplissement des aspirations légitimes des individus qui la composent. Il faut donc dire et répéter aux jeunes que l’artisanat offre de très beaux métiers, pleins d’avenir et qui sont à même de leur fournir l’accomplissement autant professionnel que personnel qu’ils sont en droit d’attendre de la vie. Telle est également notre responsabilité et notre devoir d’adultes qui sommes bien établis dans la vie professionnelle. Il nous reste à souhaiter à Bernard MORITZ beaucoup de satisfaction dans son métier.
  Haut de page