Centre d'appareillages orthopédiques Kohnen

Centre d'appareillages orthopédiques Kohnen S.à r.l.

cdm

 

Qui êtes-vous et que fait votre entreprise ?

Nous sommes une entreprise de 22 personnes réparties sur trois sites au Luxembourg (Strassen, Luxembourg-Ville, Ettelbruck) et nous œuvrons dans le domaine de la santé en proposant des services type pédicurie médicale, podologie, chaussures orthopédiques, dispositifs médicaux de série et sur mesure.

Quelle activité parvenez-vous à maintenir malgré la crise sanitaire ?

Malgré de nombreuses absences dans notre personnel pour cause de garde d’enfant ou de maladie (environ 50 % de nos effectifs), nous sommes capables techniquement de proposer une continuité de service sur l’ensemble de nos activités, même si nous avons dû temporairement fermer deux de nos sites et concentrer nos ressources sur le site principal de Strassen. La problématique tient davantage au fait qu’en l’état actuel les mesures de confinement, bien que comprises et partagées, freinent drastiquement la venue des patients et que les centres et hôpitaux extérieurs dans lesquels nous intervenons classiquement sont en accès plus que restreint, ce qui au global diminue notre niveau d’activité habituel de plus de 90 %.

Quel message souhaitez-vous transmettre à vos confrères artisans ?

Je leur souhaite beaucoup de courage et surtout d’avoir une excellente trésorerie pour surmonter cette période de crise. Je ne doute pas de leur engagement au quotidien et de leur volonté et capacité à proposer des services de qualité, mais une fois de plus l’argent s’avère être le nerf de la guerre et je ne peux que craindre pour eux comme pour nous que l’année 2020 soit particulièrement délicate à mener à bien.

Les artisans ont naturellement une capacité d’adaptation et n’ont pas l’habitude de tout attendre des autres pour avancer dans leurs missions et projets, mais dans le cas présent un appui fort de la Chambre des Métiers en tant qu’interlocuteur privilégié dans nos relations avec l’état luxembourgeois ne sera pas de refus pour trouver des solutions complémentaires et nous permettre de rebondir.