News

30.04.2013
Offizielle Verleihung des Labels "Energie fir d'Zukunft+": am 7. Mai in der Chambre des Métiers

85 Personen aus 56 Handwerksbetrieben haben am Kurs zum "zertifizierten Passivhaushandwerker" teilgenommen und die internationale Prüfung durch das "Passivhaus Institut Dr. Wolfgang Feist" erfolgreich abgeschlossen. Ziel des Kurses zum "Zertifizierten PassivhausHandwerker" ist es, eine hohe Qualität bei der Errichtung von Passivhäusern zu gewährleisten. Zum Nachweis der Qualifikation verleiht die Chambre des Métiers das neue Label "Energie fir d'Zukunft+".

Die offizielle Verleihung des Labels "Energie fir d'Zukunft+" findet, am 7. Mai 2013 um 17 Uhr in der Chambre des Métiers stattfindet. Die Prüfungszertifikate werden von Wirtschaftsminister Herrn Etienne Schneider offiziell überreicht.

Programm der Veranstaltung:

17h00 Begrüßung der Teilnehmer durch die Chambre des Métiers 17h05 Begrüßung durch Wirtschaftsminister Herr Etienne Schneider 17h15 Vorstellung der ergänzenden Passivhauskurse für Techniker und Monteure, die die Arbeiten vor Ort ausführen 17h20 Verleihung des Labels "Energie fir d'Zukunft+" mit Pressefoto 17h40 Passivhausstandard bei Zweckbauten: Erfahrungswerte aus dem Betrieb eines Mehrzweckgebäudes in Passivbauweise (Dirk Plattes, Steffen Holzbau) 18h00 Abschließender Umtrunk

Die Chambre des Métiers publiziert ein neues Verzeichnis der zertifizierten Personen und Betriebe, die diese beschäftigen. Klicken Sie hier um dieses Verzeichnis zu erreichen.

22.04.2013
CAMPAGNE « TRAJET, SECURISONS-LE ! » - Module 9
LES USAGERS VULNERABLES

L’UEL, en partenariat avec l’Association d’assurance accident et forte de la participation d’acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de l’action « TRAJET, sécurisons-le ! » à l’occasion du 6ème Forum de la sécurité et de la santé au travail qui s'est déroulé le 24 avril 2012 à Luxexpo. Le but de la campagne est de sensibiliser les entreprises et leurs salariés à l’adoption d’un comportement responsable et préventif en circulation routière.

La campagne offre 12 modules regroupant différents thèmes pouvant utilement être promus au sein des entreprises à raison d’un module par trimestre par exemple ou selon un rythme choisi par l’entreprise. Ces modules peuvent être téléchargés du site www.securite-sante.lu.

L’automobiliste n’est pas seul sur la route. D’autres usagers (piétons, cyclistes et cyclomotoristes) sont également présents. Le neuvième module « LES USAGERS VULNERABLES » de l’action « Trajet, sécurisons-le ! » souligne l’importance d’une cohabitation pacifique de tous les usagers de la route. Celle-ci n’est possible que si chaque usager fait preuve de modération et de respect et adopte un style de conduite respectueux et respectable. Tout un chacun a des droits et des devoirs.

LE PIETON

Chaque cycliste, automobiliste est tout d’abord un piéton. Or, nombreux sont les concitoyens qui n’affichent que peu de tolérance à l’égard des autres catégories d’usagers. Où marcher ? Où traverser ? Comment traverser ? Selon la loi, le piéton doit marcher sur

le trottoir, l’accotement s’il n’y a pas de trottoir, le côté gauche de la chaussée s’il n’y a ni trottoir ni accotement praticable, les chemins obligatoires pour piétons ou piétons et cyclistes.

Un groupe de piétons doit marcher sur le côté droit de la chaussée.

Le piéton doit traverser la rue aux endroits spécialement aménagés (passages pour piétons avec ou sans feux de signalisation, passages souterrains, passages surélevées) si un tel passage est à une distance de moins de 50 mètres. En l’absence de passage pour piétons, il est conseillé de traverser à un endroit avec une bonne visibilité sans danger et sans gêner les autres usagers. Le piéton ne peut s’engager sur la chaussée que si le véhicule ralentit effectivement et s’il cède le passage.

Quelques conseils

Entre la tombée de la nuit et le lever du jour ainsi que de jour en cas de mauvaise visibilité en raison de conditions météorologiques, le piéton devrait porter une veste de sécurité s’il marche sur la chaussée en dehors des localités. Une veste ou tout autre accessoire réfléchissant rend le piéton « visible » à une grande distance pour l’automobiliste.

Saviez-vous que ...

Les « in-line skaters » sont considérés comme des piétons. Il est interdit de rouler en patins à roulettes sur la voie publique. Pour les enfants de moins de 10 ans, les patins à roulettes, skateboards, vélos, etc. sont considérés comme des jouets et ils peuvent les utiliser sur le trottoir, en zone piétonne et dans les parcs publics. Boîte à outils Pour plus d’informations, téléchargez le dépliant du Ministère du Développement durable et des Infrastructures. (www.mt.public.lu/presse/communiques/2010/10/12_Gitt_sichtbar/pdf_flyer.pdf)  Les occupants de fauteuils roulants sont considérés comme des piétons et doivent se déplacer sur le trottoir. A défaut de trottoir ou d’accotement praticable, ils doivent se déplacer du côté droit de la chaussée. Comportement de l’automobiliste face aux piétons

Le risque de décès pour un piéton est de 30% lors d’une collision à une vitesse de 40km/h. A 58km/h, ce risque s’élève à 85%. En cas de choc frontal à 80km/h, il est de 100%, c.-à-d. que le piéton n’a aucune chance de survie.

Que dit la loi ?

Le code de la route énumère plusieurs situations où le piéton a la priorité

lorsqu’il traverse la chaussée au passage pour piétons, lorsqu’il marque son intention de traverser la chaussée au passage pour piétons, par rapport aux véhicules qui bifurquent à gauche ou à droite.

Le stationnement n’est pas autorisé à moins de 5 mètres avant et après le passage pour piétons. Quelques conseils

A l’approche d’un passage pour piétons, le conducteur doit être prêt à freiner, éviter tout dépassement et éviter le changement de voie de circulation. Le piéton a la priorité lorsqu’il marque son intention de traverser. Si le conducteur laisse le piéton traverser la rue, il doit vérifier que le piéton n’est pas mis en danger par d’autres voitures. Avant de contourner un piéton, le conducteur doit jeter un regard dans le rétroviseur et allumer le clignotant gauche suffisamment tôt pour signaler la présence du piéton aux véhicules qui suivent et respecter une distance latérale d’au moins 1 mètre. Les personnes les plus vulnérables, à savoir les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite se déplacent moins aisément et réagissent en général plus lentement et sont souvent plus hésitantes. Le conducteur doit ralentir et s’arrêter si la personne s’apprête à traverser et lui laisser tout le temps nécessaire pour traverser à son rythme. Les enfants ne savent juger correctement ni la distance ni la vitesse d’un véhicule. Ils sont spontanés et réagissent de façon imprévisible. LE CYCLISTE Que dit la loi ?

Equipement obligatoire d’un vélo : sonnette, deux freins, feu blanc ou jaune avant, au moins deux réflecteurs par roue, réflecteurs sur les pédales, réflecteur rouge arrière, bande jaune arrière et feu rouge arrière (facultatif si on ne roule que pendant la journée).

Âge du cycliste A partir de 6 ans, un enfant peut faire du vélo sur la voie publique s’il est accompagné d’une personne âgée de 15 ans au moins. Jusqu’à l’âge de 10 ans, un enfant peut faire du vélo sur le trottoir, dans les allées des parcs, en zone piétonne. A partir de 10 ans, un enfant peut rouler seul sur la voie publique. Un cycliste âgé de 18 ans au moins peut transporter un enfant de moins de 8 ans, à condition que l’enfant soit assis dans un siège spécial adapté à sa taille et à ses pieds et muni de ceinture d’une sécurité et de repose-pieds ; un ou deux enfants de moins de 8 ans dans un véhicule traîné muni de ceintures de sécurité ; un enfant sur un trailer-bike (construction équipée d’un guidon, de pédales et d’une seule roue en contact avec le sol qui est accouplée au cycle de l’adulte au moyen de tiges métallique rigides). Où doit rouler le cycliste ?

Le cycliste doit rouler sur le côté droit de la chaussée. Certains chemins sont destinés, voire réservés aux cyclistes. Si une telle voie cyclable longe la route, le cycliste doit l’emprunter. Dans le cas où piétons et cyclistes empruntent un même chemin, ils ne doivent ni se gêner ni se mettre en danger mutuellement. Certaines parties de la voie publique sont interdites aux cyclistes, comme les trottoirs.

Saviez-vous que ... Dans une localité, les cyclistes doivent toujours rouler l’un derrière l’autre. A l’extérieur d’une localité deux cyclistes peuvent rouler l’un à côté de l’autre. Cependant, ils doivent rouler l’un derrière l’autre dès qu’un véhicule les croise ou s’apprête à les dépasser, aux interactions, aux passages à niveau, à l’approche du sommet d’une côte, dans les virages, pendant la nuit et de jour en cas de mauvaise visibilité. Le cycliste peut dépasser par la droite les véhicules immobilisés à une intersection ou à un passage à niveau. Il doit indiquer clairement et à temps tout changement de direction par un signe du bras. Le cycliste doit garder une distance latérale par rapport aux véhicules en stationnement pour éviter la collision avec une portière qui s’ouvre inopinément. Quand le cycliste pousse un vélo à la main, il est considéré comme un piéton et peut marcher sur le trottoir. Il est interdit de porter un baladeur. Comportement de l’automobiliste face aux deux-roues Comment dépasser un cycliste ou un cyclomotoriste ? L’automobiliste doit allumer le clignotant gauche suffisamment tôt et maintenir pendant le dépassement une distance latérale d’au moins un mètre. S’il n’est pas possible de dépasser, le conducteur doit maintenir une distance de sécurité suffisante et être prêt à réagir en cas de changement de comportement du cycliste. A l’arrêt, avant d’ouvrir la portière, l’automobiliste doit s’assurer de ne pas mettre en danger un conducteur de deux-roues. Saviez-vous que ... Le cycliste est facilement déstabilisé par le coup de vent que provoque le véhicule qui le dépasse. A l’approche d’un passage pour cyclistes, le conducteur doit être prêt à freiner, éviter tout dépassement et changement de voie de circulation. Le cycliste a la priorité lorsqu’il marque son intention de traverser. Boîte à outils Pour plus d’information, téléchargez le dépliant de La Sécurité Routière (http://www.securite-routiere.lu/online/www/content/18/538/containerLeft/545/131/FRE/Brochure%20code%20de%20la%20rue.pdf) 

Prochain module : « LE PERMIS A POINTS » Pour plus d’informations : www.trajet.lu  E-mail : trajet@uel.lu Communiqué par l’UEL www.uel.lu

22.04.2013
Remise des Diplômes de Maîtrise et des Diplômes de la Promotion du Travail – session 2012

Dimanche, le 21 avril 2013 a eu lieu la remise traditionnelle des Diplômes de Maîtrise et des Diplômes de la Promotion du Travail, session 2012.

La cérémonie solennelle s'est déroulée au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg en présence de LL.AA.RR. le Grand-Duc Héritier et la Grande-Duchesse Héritière, de Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, de Monsieur Nicolas Schmit, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Immigration, ainsi que de nombreuses personnalités des milieux politiques, économiques et professionnels.

Pour la promotion 2012,

141 candidats ont obtenu le Diplôme de Maîtrise et 106 candidats ont obtenu un Diplôme de la Promotion du Travail.

Le Diplôme de Maîtrise est remis aux candidats qui ne se sont pas contentés de leur formation initiale, mais qui ont pris la décision de poursuivre leur formation professionnelle et d'obtenir une qualification supplémentaire.

 

141 Maîtres diplomés

Le Diplôme de la Promotion du Travail récompense les candidats qui ont fait des efforts supplémentaires et qui ont obtenu des résultats exceptionnels, que ce soit dans le cadre de la formation menant au Brevet de Maîtrise ou dans le cadre de l’apprentissage initial, tous secteurs professionnels confondus.

Le Brevet de Maîtrise constitue l’aboutissement d’une formation qui s’étend en principe sur 3 années. Les domaines couverts par la formation sont les suivants : l’organisation et la gestion d’entreprise, la pédagogie appliquée, la technologie et la pratique professionnelles.

 

"L'Artisanat construit l'Avenir"

Cette année, la cérémonie a débuté avec un clip de présentation de l'artisanat luxembourgeois baptisé "L'Artisanat construit l'Avenir". Ce petit film d'une durée de 4 minutes 30 montre l'artisanat sous toutes ses facettes.

Open Source Video

 

Plus d'une centaine de formateurs

Chaque année, les cours préparatoires à l’examen du Brevet de Maîtrise sont assurés par plus de 100 formateurs, tous spécialistes dans leur domaine; l’examen dans les différents métiers est organisé par quelque 60 commissions d’examen comprenant plus de 400 membres, tous issus soit du monde des entreprises soit du monde de l’enseignement.

Le Brevet de Maîtrise permet à son détenteur de réaliser sa carrière professionnelle

en s'établissant à son propre compte, soit en créant une entreprise, soit en reprenant une entreprise existante ; en transmettant ses compétences et en formant des apprentis ; en occupant un poste à responsabilité au niveau de l’entreprise.

En même temps, le Brevet de Maîtrise est un des piliers du "modèle Artisanat" qui se fonde sur le tryptique suivant: CATP/DAP – Brevet de Maîtrise (création d'entreprise et formation d'apprentis) – formation continue.

Or, à l'heure actuelle, le "modèle Artisanat" ne suffit plus pour fournir aux entreprises artisanales la main-d’oeuvre qualifiée dont elles ont besoin. C'est dans ce contexte que la Chambre des Métiers a pris un certain nombre d'initiatives visant à une ouverture contrôlée du modèle:

ouvertures au niveau du droit d'établissement et de la création d'entreprise ; ouvertures en matière d'accès au Brevet de Maîtrise, ouverture des cours du Brevet de Maîtrise sur la formation continue et offre de cycles de formation avec certification "à géométrie variable" ; création de nouvelles formations et de nouveaux métiers.

En plus, grâce à des campagnes systématiques de promotion et de sensibilisation, les principaux paramètres en matière de formation dans l'artisanat sont généralement à la hausse depuis quelques années et se sont consolidés en 2012 à un niveau élevé :

postes d’apprentissage offerts : 876 nouveaux contrats d’apprentissage : 747 nouvelles inscriptions au Brevet de Maîtrise : 316 inscriptions à la formation continue : 3.538

Même si ces chiffres sont encourageants, ils ne suffiront pourtant pas, à la longue, pour faire face à la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée dans l’artisanat. Les entreprises devront continuer à se ressourcer par le recrutement de collaboratrices et de collaborateurs étrangers pour faire face à la concurrence sans cesse croissante dans l’espace économique qu’est aujourd’hui la Grande Région.

Visionnez ici le reportage vidéo de la remise

Open Source Video

Découvrez la gallerie photos en cliquant ici!
11.04.2013
Prix luxembourgeois de la qualité: appel à candidatures

Le Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité A.s.b.l. lance un appel à candidatures pour participer à l'édition 2013 du Prix luxembourgeois de la qualité.

Le Prix Luxembourgeois de la Qualité est organisé chaque année par le Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité et est unique en son genre au Luxembourg. Il se distingue clairement des multiples prix existants car en effet, il récompense l’EXCELLENCE, et uniquement celle-ci.

POURQUOI PAS VOUS ?

Participer à ce concours est avant tout une occasion pour vous d’améliorer la qualité et la performance de votre entreprise grâce à votre auto-évaluation, ainsi que par le travail des évaluateurs. C’est aussi la meilleure des publicités qui soit pour votre entreprise aux yeux de la concurrence, vu la notoriété de ce prix. Enfin, c’est un puissant moteur de motivation de votre personnel que de relever ce défi en équipe, ainsi qu’une fameuse récompense si votre entreprise l’emporte !

L’entreprise gagnante mérite réellement ce prix : cela signifie qu’elle a mis en place des méthodologies qui dépassent de loin l’ordinaire ; une bonne performance ne suffit pas. Cette récompense est le reflet effectif du vécu «qualité» quotidien de l’entreprise concernée et ce dans de multiples secteurs comme les résultats financiers, les processus, les clients, la direction et le personnel, l’engagement de la direction, l’environnement et les RSE, la santé et la sécurité ainsi que les achats.

Ce prix fait référence aux 9 critères du modèle européen EFQM. Les entreprises doivent présenter des produits innovants et opérationnels, dont les résultats peuvent être objectivement mesurés.

Attention! La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est le 15 mai 2013

Le MLQ propose des séances d'information gratuites aux entreprises intéressées, afin de leur  présenter le dossier de candidature et le processus d’évaluation. Ces séances sont gratuites, facultatives et sans engagement.

Pour plus d'informations concernant le Prix Luxembourgeois de la Qualité et pour remettre son dossier de candidature, cliquez ici!

 

08.04.2013
45 nouveaux « Artisans Certifiés Maison Passive » et labellisés « Energie fir Zukunft + » au Luxembourg

45 nouvelles personnes reçoivent le label «Energie fir d’Zukunft+» de la Chambre des Métiers ainsi que le titre «Artisan Certifié Maison Passive» du "Passivhaus Institut" à l’issue du troisième cycle de formation qui a eu lieu au Luxembourg durant le mois de février dernier. Le "Passivhaus Institut" a adressé ses félicitations à la Chambre des Métiers pour les résultats exceptionnels obtenus par les artisans luxembourgeois lors de l'examen international qui a eu lieu en date du 2 mars 2013.

L'objectif de la formation « Artisan Certifié Maison Passive » est de garantir une qualité maximale lors de la construction de maisons passives. La Chambre des Métiers certifie la qualification en décernant le nouveau label « Energie fir d'Zukunft+ » qui pourra être utilisé à des fins publicitaires. Au cours des prochaines années, il se substituera à l'actuel label « Energie fir d'Zukunft ».

Le label « Energie fir d’Zukunft+ » permettra aux clients/consommateurs d’identifier facilement les entreprises artisanales spécialisées dans le domaine de la construction de nouvelles maisons passives et de l’assainissement de maisons existantes avec des composantes passives. Elles maîtrisent les principes de la certification de l’étanchéité de la maison et disposent par ailleurs des personnes compétentes pour accompagner leurs clients dans les démarches administratives pour l'octroi des subventions prévues par la législation en la matière.

 

Prénom

Nom

Entreprise

Localité

Patrick

BETTENDORF

RENOVATION P. BETTENDORF SARL

Medernach

Stefan

BIERINGER

Elco S.A.

Luxembourg

Michel

BOREIKO

Elco S.A.

Luxembourg

Pierrot

BRUCK

Toiture Brück Nico S.à r.l.

Stegen

Guido

BRUELS

IBB Baugesellschaft mbH

Fischbach (Clervaux)

Markus

BRÜLS

J.M. Leufgen AG

Troisvierges

Hubert

CANOVI

Sanitaires & Chauffage Léonard Soeurs S.à r.l. (succ: Hubert Canovi)

Luxembourg

Carlo

DAVERKAUSEN

Lux-Cogeba S.A.

Bertrange

Thomas

DIEDERICHS

Daachdesign Hermes S.à r.l.

Marnach

Andreas

DIELE

CLK, Constructions Luxembourgeoises K-Home S.à r.l.

Mertzig

Cyrille

GOFFIN

IBB Baugesellschaft mbH

Fischbach (Clervaux)

Arsène

GOUBER

Constructions Siebenaller S.A.

Mersch

Kevin

HERMES

Daachdesign Hermes S.à r.l.

Marnach

Andreas

HIRTZ

Kutten Alain S.à r.l. unipersonelle

Dudelange

Volker

KAISER

Elco S.A.

Luxembourg

Christian

KOCH

Tracol Renovation S.à r.l.

Aspelt

Jhang

KREMER

RENOVATION P. BETTENDORF SARL

Medernach

Claude

LEIFGEN

ELECTRO & KICHENZENTER S.à r.l.

Kayl

Daniel

LUXEN

IBB Baugesellschaft mbH

Fischbach (Clervaux)

Markus

MAAS

Steffen Holzbau S.A.

Grevenmacher

Laurent

MARX

Constructions Siebenaller S.A.

Mersch

Jean-Marie

MAUS

Maus J.M. S.à r.l

Wilwerdange

Uwe

MELCHERT

Flach S.A.

Niederanven

Marc

MERSCH

FENSTER MERSCH S.A.

Brachtenbach

Guy

MERTENS

Menuiserie Conter-Lehners S.à r.l.

Ellange

Olivier

MERTES

HOLZBAU & BEDACHUNGEN MERTES BRUNO GMBH

Troisvierges

Peter

MEYER

J.M. Leufgen AG

Troisvierges

Jean-Paul

NILLES

Toiture Jeannot Nilles S.à r.l.

Redange/Attert

Yves

OHLHOFF

Nic. Schilling & Fils S.à r.l.

Fischbach (Clervaux)

Jens

PETERS

Daachdesign Hermes S.à r.l.

Marnach

Robert

ROCCO

ENTREPRISE ROCCO S.à r.l

Flaxweiler

Henri

ROSA

Chauffage-Sanitaire Jeannot Delvaux S.à r.l.

Itzig

Karl

SCHIFFLERS

ROBERT ARENS SPRL

St. Vith

Cédric

SCHILLING

Nic. Schilling & Fils S.à r.l.

Fischbach (Clervaux)

Olivier

SCHILLING

Nic. Schilling & Fils S.à r.l.

Fischbach (Clervaux)

Michael

SCHLABERTZ

IBB Baugesellschaft mbH

Fischbach (Clervaux)

Pascal

SCHMITZ

Entreprise de charpente Belhomme S.à rl.

Bettembourg

Peter

SCHOENNECKER

Electricité Claude Huss S.à r.l.

Consdorf

Volker

SCHWARZ

Peinture Schultze S.à r.l.

Wecker

Serge

SPELLINI

Elco S.A.

Luxembourg

Sébastian

VAN DER MAAT

J.M. Leufgen AG

Troisvierges

Benedikt

WOLLSCHEIDT

Fess Bedachung S.à r.l.

Bous

Oliver

ZEWEN

Nic. Schilling & Fils S.à r.l.

Fischbach (Clervaux)

Volker

ZIMMERMANN

Daachdesign Hermes S.à r.l.

Marnach

Giuseppe

GIUSTINIANI

S.G.L. S.à r.l.

Contern

Retrouvez plus d’informations sur la formation et les artisans certifiés maison passive sur ce site ainsi que sur le site www.passivhaus-handwerk.de

  Haut de page