L’efficacité énergétique au sein des entreprises artisanales

Prise de position PP - Economie Energie Environnement

Publié le 01.07.2019

A l’issue de la conférence internationale sur le climat (intitulée COP 21) à Paris en 2015, un accord y a été adopté par 181 pays marquant un tournant dans la lutte contre le réchauffement climatique : l’Accord de Paris engage tous les pays du monde à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement sous la barre des 2°C d’ici à 2100.

Afin de donner suite à ces objectifs ambitieux posés, la Commission Européenne a publié en fin 2018 un papier stratégique sur la vision long-terme de l’Europe, qui pourrait mener à réaliser zéro émissions de gaz à effet de serre net d’ici 2050, en dessinant 8 scénarios différents ; un de ces scénarios étant de poursuivre des mesures d’efficience énergétique profondes dans tous les secteurs.

En ce qui concerne le Luxembourg, le nouveau gouvernement s’est mis des objectifs ambitieux relatifs à l’efficacité énergétique en voulant mener à terme le pays vers un des leaders mondiaux en la matière. Pour ce faire, l’efficacité énergétique sera une des priorités principales pendant la période législative actuelle, et de nombreuses actions seront entreprises. Ainsi, il est envisagé entre autres d’élargir l’instrument du « Pacte climat » (avec les communes) aux petites et moyennes entreprises (PME).

La Chambre des Métiers souscrit aux démarches du Luxembourg de prendre des mesures renforcées afin de protéger le climat et se réjouit en particulier que le gouvernement actuel envisage une extension du Pacte climat aux PME, afin de leur donner un support adéquat pour réaliser avec succès la transition énergétique. Cette démarche, à condition qu’elle soit couplée avec des régimes d’aides attractifs, permettra aux entreprises de moderniser leurs activités de production, d’innover au niveau des meilleures technologies disponibles et de devenir plus efficaces en matière de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Les entreprises qui sont confrontées à des coûts salariaux élevés et à une concurrence étrangère toujours plus nombreuse et attractive pourront ainsi gagner en termes de productivité et de compétitivité.

Avec le souhait de donner un apport constructif au sujet, la Chambre des Métiers a énuméré au chapitre suivant des pistes possibles de réalisation de ce nouveau « Pacte climat PME ».

L’efficacité énergétique au sein des entreprises artisanales