Besoin en main-d’oeuvre dans l’Artisanat

Prise de position PP - Emploi & Sécurité Sociale

Publié le 01.11.2019

L’Artisanat est actuellement confronté avec trois phénomènes liés à la problématique de la « pénurie en main-d’oeuvre ». D’une part, le secteur doit faire face à des besoins spécifiques en termes de nouvelles compétences (technologies éco-innovantes, digitalisation, nouveaux modèles d’affaires, etc.).

D’un autre côté, il doit relever deux défis structurels majeurs : l’effet « génération » avec le départ en retraite dans les années à venir d’un nombre important de salariés et l’effet « augmentation de la taille des entreprises » avec des besoins précis en termes de personnel d’encadrement. En troisième lieu, sur le court terme, les mesures en matière de conciliation « vie professionnelle - vie familiale » (congé parental, congé de paternité, congé pour raisons familiales, etc.) placent les employeurs devant des problèmes de remplacement des salariés absents.

Toutes ces évolutions et les défis en matière de ressources humaines y rattachés font que le sujet du « besoin en main-d’oeuvre » surtout qualifiée est considéré comme la préoccupation majeure des PME de l’Artisanat, à côté de la pénurie de sites d’implantation. Par ailleurs, le sujet en question doit aussi être relié prioritairement aux initiatives en matière d’orientation des jeunes (cf. apprentissage artisanal) et de promotion des activités artisanales en général (cf. image de marque de l’Artisanat dans la société luxembourgeoise).

Besoin en main-d’oeuvre dans l’Artisanat