image identification électronique

Qu’est-ce que l’identification électronique et à quoi ça sert ?

Mon entreprise Publié le 29.06.2020

cdm

auf Deutsch de

Presque tous les efforts de digitalisation incorporent une promesse commune : la disparition du papier ! Les coûts et le ralentissement des processus causés par le papier sont clairement identifiés, malgré tout il reste présent dans certains cas de figure. C’est notamment le cas pour des processus qui présentent des risques de sécurité (accès à l’information), qui nécessitent une validation contractuelle ou juridique (afin d’avoir une version finale et officielle) ou qui posent des problèmes de traçabilité (des informations de localisation et horodatage).

L’identification électronique est souvent désignée par l’acronyme « eID », de l’anglais « electronic identification ». Selon le règlement eIDAS de 2014, l’identification électronique est « Le processus consistant à utiliser des données d’identification personnelle sous une forme électronique représentant de manière univoque une personne physique ou morale, ou une personne physique représentant une personne morale ».

Les différents types d’identification électronique (eID)

La signature électronique (angl. : electronic signature)
La signature électronique est ce que la signature manuscrite est à un document papier. Tout comme une signature papier, une signature électronique a pour seul objectif de démontrer que le document a été approuvé par une personne identifiée. La signature électronique est cryptée afin que personne ne puisse la modifier.

L’horodatage électronique (angl. : electronic time stamp)
Tandis que la signature électronique sert à identifier une personne spécifique de façon certifiée sur un document numérique, l'horodatage sert à certifier à un fichier une date et heure fiable sous forme d'un jeton d'horodatage. Un jeton d'horodatage garantit l'existence d'un fichier à une date donnée et que celui-ci n'a pas été modifié depuis cette date. Tout comme la signature électronique, l'horodatage garantit l'intégrité du document. Il est fortement recommandé d’associer un horodatage à chaque signature électronique.

Le sceau électronique (angl. : electronic seal)
Un sceau électronique est une signature électronique qui permet à une entreprise de signer des documents sans avoir à désigner de personne spécifique.

La distribution électronique (angl. : electronic delivery)
La distribution électronique d’un document est l’équivalent digitalisé d’un document envoyé par courrier recommandé. Elle permet d’envoyer un document en pouvant certifier que le destinataire a bien reçu le document, ainsi que la date et l’heure à laquelle il l’a reçu.

Le certificat électronique (angl. : electronic certificat)
Le certificat électronique est en quelque sorte une carte d’identité numérique qui sert à identifier et authentifier une personne physique ou morale, chiffrer des échanges et effectuer une signature en ligne. Un certificat électronique est donc indispensable pour signer des documents en ligne au moyen d’une signature électronique.

L’authentification de sites web (angl. : website authentification)
L’authentification de sites web se fait par des informations certifiées, en général un certificat digitalisé, qui permet au visiteur du site d’identifier avec certitude si le site est authentique et qui est la personne ou l’entreprise qui héberge le site. Il s’agit en quelque sorte d’une carte d’identité qui est unique et spécifique à un site internet.

Le cas d’usage du sceau électronique :

Un sceau électronique est le jumeau digital du tampon utilisé dans la plupart des entreprises pour certifier que le document est authentique et n’a pas été modifié. Grâce au sceau électronique, vous pouvez :

  • identifier et authentifier l’auteur d’un document,
  • certifier que le document est l’original,
  • sceller un grand nombre de documents sans effort (par exemple les factures).

Ainsi, vous économisez du temps pour appliquer le sceau, vous réduisez vos coûts de papier utilisé et vous obtenez la confiance de votre client grâce à votre communication certifiée.

Les avantages de l’identification électronique pour les entreprises artisanales :

  • Une meilleure expérience pour vos clients : gagner la confiance des clients est essentiel pour toute entreprise et améliore systématiquement leur satisfaction. Par exemple, si votre site comprend un certificat électronique, vos clients n’auront jamais de doute sur l’authenticité de celui-ci.
  • Amélioration de la sécurité et traçabilité de vos processus numérisés : en certifiant l’identité des personnes, ainsi que la validité et l’authenticité de documents, vous réduisez considérablement vos risques opérationnels et juridiques. Par exemple, en cas de désaccord lors de l’envoi d’une commande d’achat, vous pouvez prouver avec précision et certitude qui a envoyé la commande, à quelle date et à quelle heure.
  • Optimisation de votre efficacité : en réduisant le temps nécessaire pour effectuer des tâches, tel que faire signer un bon d’achat, vous simplifiez le processus pour vos fournisseurs et raccourcissez le temps nécessaire pour terminer réapprovisionnement. Dans l’exemple de la signature de contrat, vous n’avez plus besoin de rentrer au bureau, imprimer le contrat, l’envoyer par la poste, puis attendre que le client vous le renvoie signé. Un gain de temps équivaut également à une réduction de coût et par conséquent une augmentation de vos profits.


Réglementation eIDAS (Electronic Identification, Authentication and Trust Services)

L’Union européenne reconnaît le potentiel et les opportunités qui découlent de l’identification électronique. Voilà pourquoi en 2014 un règlement européen a été adopté afin d’encourager et d’uniformiser l’utilisation des services d’identification électronique à travers tous les pays membres de l’Union européenne. Ce règlement vise deux buts principaux :

  • assurer que les personnes et entreprises peuvent utiliser les services d’identification électronique nationaux pour accéder aux services publics proposés par d’autre pays membres,
  • créer un marché intra-européen pour les services d’identification électronique afin d’assurer que tous les services aient le même statut juridique et puissent être utilisés au-delà des frontières nationales en ayant la même validité juridique que les processus traditionnellement basés sur des supports en papier.

Sous le règlement eIDAS, chaque Etat membre est individuellement responsable de l’implémentation des obligations juridiques des mesures prévues. Au Luxembourg il s’agit de I’ILNAS (Institut luxembourgeois de la normalisation, de l’accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services) qui désigne également les prestataires de services « de confiance » sur le territoire luxembourgeois selon le règlement eIDAS. A date il en existe deux, à savoir « BE INVEST International S.A. » et « LuxTrust S.A. ». Retrouvez la liste complète du moment à travers ce lien : https://webgate.ec.europa.eu/tl-browser/#/tl/LU.

 

Plus d'informations 

Pour plus d'informations sur les différentes thématiques de la digitalisation, veuillez visiter notre site internet

Vous avez des questions ? Vous souhaitez recevoir plus d'informations sur la digitalisation ? Contactez le service eHandwierk de la Chambre des Métiers :