Laura et Lionel Ferber, nominés au Prix "Meilleur Créateur d'Entreprise dans l'Artisanat"

Mon entreprise Publié le 01.03.2019
Ferber Group, nominé au Prix Talk2u

« Partager sa passion et transmettre l’expertise pour faire évoluer la profession »

En 2017, Ferber Group SA a développé la Hair’Cademy. Cette infrastructure de formation, indépendante et ouverte à tous, a l’ambition de contribuer au développement des compétences dans le domaine de la coiffure au Luxembourg, à la poursuite de l’excellence dans la pratique du métier de coiffeur.

« Chaque métier de l’artisanat se perpétue et se développe par la transmission et les évolutions que l’on y apporte », commente Jean-Marie Ferber. Le coiffeur, à la tête du groupe Ferber, résume de cette manière ce qui l’anime dans sa démarche. Il faut dire qu’au sein de la famille Ferber, la passion pour le métier de coiffeur se transmet de génération en génération. Jean-Marie Ferber a repris une entreprise familiale, initiée par sa grand-mère en 1928, et poursuivie par sa mère. Il l’a d’ailleurs considérablement développée en étant accompagné par son épouse Danielle. Aujourd’hui, le groupe Ferber compte 13 salons de coiffure (dont 3 intégrant un institut de beauté et 4 disposant d’une onglerie) ainsi que 4 barbershops. Depuis quelques années, deux membres de la quatrième génération, Laura et Lionel Ferber, sont actifs dans l’entreprise et prêts à reprendre le flambeau. « C’est en apprenant auprès de celles et ceux qui sont expérimentés et passionnés que l’on peut poursuivre l’excellence dans ce que l’on fait », assure Jean-Marie Ferber.

L’Hair’Cademy, pour favoriser la transmission du savoir

Le dernier projet du Ferber Group SA, lancé en 2017, n’a d’autre vocation que de faciliter la transmission du savoir et de la passion pour le monde de la coiffure, avec la volonté de faire évoluer le métier de coiffeur au Luxembourg. « Nous avons créé une nouvelle structure, un centre d’apprentissage baptisé Hair’Cademy, explique Laura Ferber. C’est un centre adapté pour l’apprentissage de nos métiers, la coiffure pour dames et pour hommes, les soins esthétiques du visage, des mains et des ongles, le lissage, les extensions, le maquillage, les chignons rapides… etc. » Si la structure permet de satisfaire les besoins du groupe familial, qui dispense plus de 4000 heures de formation à ses employés chaque année, elle se veut indépendante et ouverte à tous. « D’autres établissements de coiffure peuvent très bien en profiter. D’autre part, les grandes marques du marché de la coiffure l’utilisent pour dispenser des formations ou proposer des sessions d’apprentissage à des professionnels du secteur venant des quatre coins du pays et de la Grande Région », assure Laura Ferber.


Un vaste espace, modulable et adapté à la pratique du métier

Si Ferber Group SA a choisi d’investir dans cette nouvelle infrastructure, c’est avant tout pour son amour du métier, pour le valoriser, le faire avancer. « Il manquait effectivement des installations adaptées à l’organisation de formations avancées dans le domaine de la coiffure au Luxembourg. Quand les marques décidaient de venir y proposer des formations, celle-ci prenaient place le plus souvent dans les hôtels, qui sont des environnements peu fonctionnels », commente Jean-Marie Ferber. Désormais, elles peuvent profiter de l’Hair’Cademy, un vaste espace de 300m2 pouvant accueillir 99 personnes, entièrement équipé et dédié à la formation professionnelle. Chacun peut y organiser des formations théoriques et pratiques. « Les marques peuvent y entreposer leur matériel et leurs produits durablement. Sur place, des grands noms de la coiffure æde Paris ou encore de Londres peuvent venir partager leur expertise. La taille de la salle permet à une vingtaine de personnes de travailler simultanément sur des modèles en profitant des conseils du formateur », assure Lionel Ferber. Pour couronner le tout, le lieu dispose de son propre studio photo, permettant par exemple de réaliser plus facilement des shootings de collections de coiffure. « Récemment, nous avons collaboré avec l’ADEM. En proposant un relooking suivi d’un photo shooting, la volonté était de rebooster la confiance des demandeurs d’emploi », explique Laura Ferber.

En 2018, Hair’Cademy a accueilli 118 formations et événements. Quinze formations étaient organisées pour le groupe Ferber et 94 ont été proposées par différentes marques professionnelles. En outre, cinq shootings photo d’artistes coiffeurs y ont été réalisés. Le lieu a été le théâtre de quatre événements.


Contribuer à faire évoluer l’ensemble de la profession

Ferber Group SA a conçu sa structure comme un outil au service de l’ensemble de la profession. « D’abord, pour nous comme pour nos confrères, il y un enjeu économique. Il est en effet moins onéreux de faire venir un formateur pour une vingtaine de personnes au Luxembourg que d’envoyer un ou deux membres de son équipe à Paris ou à Londres, précise Jean-Marie Ferber, invitant les autres acteurs du secteur à profiter pleinement de ce nouvel outil. « Ensuite, il est essentiel de faire évoluer nos métiers, en intégrant les dernières tendances et les évolutions dans la pratique, mais aussi en apprenant à mieux répondre aux nouvelles attentes du client », poursuit Lionel Ferber. Au-delà de la technique de coupe ou de coloration, d’autres aspects, comme le diagnostic du client, l’accueil, la mise en confiance, le service et le conseil pourront être abordés. « Une récente étude a établi que 70% des clients qui se rendent pour la première fois chez un coiffeur ressentent de l’anxiété, poursuit Laura Ferber. L’enjeu, à travers la formation, est d’assurer un service à la hauteur de leurs attentes, pour, in fine, garantir la confiance et redonner envie d’aller dans un salon. »


A la poursuite de l’excellence

Le groupe Ferber, à travers cette structure, prône la poursuite de l’excellence. En témoignent d’ailleurs les prestigieux prix de coiffure que les membres de l’équipe ont récemment remporté. « Pour avancer, il faut se spécialiser, avec la volonté d’aller de l’avant. La réussite dépend de la bonne combinaison de la pratique, du talent, de la volonté d’apprendre, de la motivation à se dépasser, explique Lionel Ferber. Quand Fabio, en deuxième année d’apprentissage chez nous, décroche les prestigieuses Victoires de la Coiffure à Paris, auxquelles prétendaient 10.000 autres candidats, on démontre que le Luxembourg peut aller de l’avant. C’est un bel exemple, qui peut inspirer de nombreux autres professionnels de la coiffure. »


Plus d'informations

Pour plus d'information sur le Prix "Meilleur Créateur d'Entreprise dans l'Artisanat", rendez vous sur createur.cdm.lu

Partager / Teilen

  Haut de page