Intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Mon entreprise Publié le 13.09.2021

cdm

Auf Deutsch de

On parle d’intelligence artificielle (ou IA), dès qu’un ordinateur effectue un processus de décision de façon autonome, au contraire des processus informatiques « classiques » où l’ordinateur ne fait qu’exécuter des commandes données par un humain.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ou « IA » ?

Il est important de faire la différence entre deux types d’IA :

  • L’ « IA faible » dont le fonctionnement est limité et prédéfini. Il suit généralement la logique d’un arbre décisionnel sophistiqué, ce qui veut dire que l’ordinateur peut seulement prendre des décisions sur des questions prédéfinies avec des réponses prédéfinies. L’IA faible est incapable de répondre à une commande qu’elle ne connaît pas. Du coup, toute mise à jour de l’IA doit être faite manuellement par un humain. Un exemple est l’assistant d’Apple, Siri, qui permet d’effectuer certaines actions, mais ne peut pas répondre à des questions en dehors de ses limites d’application.
  • L’ « IA forte » dont le but est de simuler le processus d’apprentissage humain pour améliorer celui des machines. Ce type d’IA a la capacité d’apprendre et de s’améliorer en autonomie en observant son environnement et en acquérant de l’expérience. Elle tire elle-même des conclusions et adapte son comportement en conséquence, à l’exemple de la voiture autonome, qui analyse son environnement et en tire des conclusions « intelligentes » pour adapter sa conduite. A l’avenir, le but est que l’IA forte ressente des sentiments et puisse adhérer à un code éthique, mais la technologie disponible aujourd’hui ne le permet pas encore.

Pourquoi cette technologie est-elle aussi prometteuse ?

Depuis l’arrivée d’internet, nous produisons une quantité de données qui grandit de façon exponentielle. Toutes ces données comportent potentiellement des informations intéressantes pour les entreprises, sous condition de pouvoir les exploiter. Cependant, analyser manuellement cette quantité d’information est impossible, d’où l’utilité des ordinateurs et plus spécifiquement l’IA. Grâce à une capacité de calcul beaucoup plus élevée qu’un ordinateur classique, l’IA peut non seulement analyser une quantité énorme de données, mais aussi croiser les données pour en tirer des conclusions qu’aucun humain n’aurait pu identifier. Grâce à ces analyses vous pouvez améliorer votre sécurité informatique, vos processus de production, la gestion financière de votre entreprise, la gestion des déchets, etc.

Quels sont les risques liés à l’IA ?

Au niveau d’une PME, les risques rencontrés lors de l’utilisation d’une IA sont avant tout d’un ordre éthique. Le grand volume de données nécessaire au bon fonctionnement d’une IA comprend énormément de données personnelles qui sont sujettes au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Un autre risque identifié par les PME est de grandeur d’ordre humaine. En effet, l’IA risque de rendre certains postes de l’entreprise obsolète. Certains processus, surtout ceux qui sont répétitifs, qui sont aujourd’hui gérés par des humains, seront automatisés grâce à l’IA. Ceci ne veut pas dire que globalement il y aura moins d’emplois, mais plutôt que les compétences requises au sein d’une entreprise vont changer.

Cas d’application spécifiques à l’Artisanat

  • Robots dans la chaîne de production

L’IA permet à l’artisanat de profiter de l’automatisation de la chaîne de production dont profite l’industrie depuis plusieurs décennies. Au contraire de l’industrie, qui dispose de processus de production standardisés et répétitifs, les artisans ont besoin de plus de flexibilité. L’IA permet aux robots d’effectuer une nouvelle tâche sans devoir manuellement les programmer à cet effet.

  • Optimisation des achats et réduction de déchets

Se retrouver avec un surplus de stock inutilisable ou en rupture de stock est fâcheux, surtout pour les entreprises qui entretiennent une activité de commerce, notamment pour des produits frais. L’IA a la capacité d’analyser un grand nombre de paramètres qui influencent la demande client, tels que la météo, des événements, les congés scolaires, des chantiers et des centaines d’autre. Fini les ruptures de stock, ainsi que le gâchis de matières premières et de produits finis.

  • Maintenance prédictive

Beaucoup de métiers du bâtiment nécessitent un service de maintenance pour leurs clients. Aujourd’hui ce service doit être géré manuellement et est en partie uniquement déclenché lorsqu’un problème se manifeste. L’IA peut non seulement automatiser ce service, mais permet également de prédire avec un haut degré d’exactitude quand et où une maintenance est nécessaire, avant qu’un problème n’apparaisse. Ceci vous permet de fournir un meilleur service au client et éparpille la charge de travail afin d’éviter des périodes creuses ou de forte affluence.

 Cas d’application généraux

  • Cybersécurité : Détection d’anomalies.

En cybersécurité, un seul échec suffit pour qu’un hacker atteigne son but. Les infrastructures IT des entreprises deviennent de plus en plus complexe et, par conséquence, assurer la cybersécurité pour ces infrastructures devient de plus en plus dur. L’IA a le potentiel d’analyser une énorme quantité de données à une vitesse bien supérieure à la nôtre, de façon à détecter des anomalies en temps record.

  • Google Maps : Optimisation des trajets.

Les applications de navigation (Google Maps, Waze, …) se servent également d’une IA pour optimiser les suggestions de trajet en temps réel. Les données enregistrées par nos téléphones mobiles permettent à l’IA de ces applications de navigation de rediriger préventivement les personnes suivantes en cas de bouchons ou autres blocages. Ce cas d’application de l’IA peut vous faire gagner beaucoup de temps autrement passé dans les bouchons.

  • Chatbots : Facebook.

Les chatbots sont un typique exemple d’IA faible, comparable à un assistant vocal tel que Siri ou Alexa. Ils servent à avoir un premier contact automatisé avec un prospect, pour le guider ou lui permettre de poser une question. Pour toutes demandes simples il donne une réponse prédéfinie, mais si la question devient trop compliquée il relaie le prospect vers un humain. Bien qu’il s’agisse d’IA, les chatbots sont à la portée de toute taille d’entreprise. Facebook propose notamment un chatbot qui ne nécessite aucune connaissance de codage.

  • Social Media : Publicité ciblée.

L’IA est également le moteur de publicité pour les réseaux sociaux et les portails de recherche. L’énorme quantité de données collectées pas des plateformes comme Google ou Facebook est utilisée pour proposer aux entreprises un service de publicité ciblé. Vous pouvez ainsi dirigez votre communication avec précision vers les types de clients de votre choix.

  • Comptabilité automatisée : Saisie automatique des données.

Certains logiciels de comptabilités plus sophistiqués proposent des modules qui servent à éliminer la saisie manuelle des données et peuvent même automatiser le paiement de vos factures.


Vous avez des questions ? Vous souhaitez recevoir plus d'informations sur la digitalisation ? Contactez le service eHandwierk de la Chambre des Métiers : 


Plus d'informations
Visitez notre site internet pour plus d'informations sur les différents thématiques de la digitalisation.