L’initiative qui fait briller le patrimoine national - Visite de l'atelier de soufflage de Madame Pascale Seil

Chambre des Métiers Publié le 11.06.2019

Ce 6 juin 2019, Son Altesse Royale le Grand-Duc, accompagné par le Ministre des Classes Moyennes et du Tourisme Lex Delles et par une trentaine de chefs d’entreprises, a visité l’atelier de soufflage Pascale Seil à Berdorf.

Le savoir-faire artisanal et la très haute technologie se sont associés pour la reproduction de quatre prestigieuses collections de verre destinés d’abord à servir à des fins représentatives et ensuite, à entrer dans le patrimoine collectif du Luxembourg.

Lancée en automne 2018, l’initiative propose la reproduction des verres historiques en cristal, soufflés aujourd’hui et gravés aux armoiries de Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri de Luxembourg, duc de Nassau, prince de Bourbon de Parme. Quatre gammes de verres lui sont ainsi offertes pour un usage officiel tout en restant intégré au patrimoine de la nation.

L’offre faite à la Maison grand-ducale est motivée par un besoin profond des entreprises luxembourgeoises, connues pour leur ancrage profond dans le tissu économique national, d’exprimer leur gratitude à la Monarchie et de témoigner leur reconnaissance pour l’engagement exemplaire de la Famille grand-ducale au profit du pays et de ses citoyens.

Un aspect passionnant est le défi à priori de taille, à savoir reproduire ces verres à l’identique, par l’alliance de la haute technologie et d’un artisanat plusieurs fois millénaire.

La première a permis la réalisation de moules des verres antiques d’origine. Fournisseur de premier rang dans les domaines de l’aéronautique, de l’aérospatiale, de la médecine, de la joaillerie, de l’automobile et de l’agroalimentaire, l’entreprise Saturne Technology de Sandweiler, grâce à un procédé dit additif, a réalisé les moules nécessaires pour la production des verres.

Le second relève du savoir-faire et de la maîtrise de l’art du soufflage, de la gravure et de la dorure à l’or fin, d’artisans contemporains exerçant des métiers rares.

Après la visite de l’entreprise Saturne Technology en février 2019, le Grand-Duc, accompagné par le Ministre des Classes Moyennes et du Tourisme Lex Delles et par une trentaine de chefs d’entreprises, S.A.R. a pu discuter avec les artisans dans l’atelier de soufflage Pascale Seil, et se faire une idée précise du savoir-faire d’excellence requis pour la réalisation de ces prouesses artistiques.

La conservation d’une partie de ces verres en vue de leurs utilisations futures se fera dans des coffrets en bois, lesquels seront fabriqués par l’ATP Kielener Atelier, association qui encourage les personnes vivant avec une maladie psychique dans leur processus de réhabilitation psycho-sociale et leur permet l’accès à des emplois dans des environnements de travail propices au rétablissement.

Sous l’impulsion de la Chambre des Métiers et de Monsieur Raymond Bernard, l’initiative se veut être une contribution à la Luxemburgensia, revisitée et adaptée à l’air du temps. En associant monde économique et monde associatif, en connectant artisanat et digitalisation, en rassemblant luxembourgeois de nationalité et luxembourgeois de coeur, elle est à l’image d’un Luxembourg réel, moderne et européen.

Un ouvrage réalisé par Madame Maggie Steffen, journaliste culture et critique d’art accompagne la démarche contemporaine de la reproduction des verres tout en mettant en lumière les pans peu connus de notre dynastie et du lointain passé verrier de notre territoire. Le livre fera l’objet d’une présentation à la presse le 24 juin prochain.

Vers la galerie photos

 

 

Partager / Teilen

  Haut de page