Un coordinateur pour la future Stratégie nationale "Talent Attraction"

Un coordinateur pour la future Stratégie nationale iStock

La Chambre des Métiers soutient les mesures contenues dans l’accord de coalition du Gouvernement, à savoir notamment l’adoption d’une feuille de route pour attirer les talents, la volonté de coordonner les efforts des ministères et administrations en créant un comité interministériel (aux travaux duquel la Chambre des Métiers est associée depuis juillet 2019) et l’élaboration d’une stratégie nationale pour attirer, développer et retenir les talents nécessaires.

L’Artisanat étant un secteur dynamique créant de l’emploi durable, il va de soi que la future « Stratégie nationale d’attraction, de développement et de rétention de talents » du Gouvernement devrait prendre en compte les besoins de ce secteur. Au vu des problèmes soulignés par l’enquête récente « besoin en main-d’œuvre » auprès des PME artisanales, chiffrant le manque de main-d’œuvre à 9.400 personnes sur les douze mois à venir, les volets « développement » et « rétention » de main-d’œuvre devraient être considérés au même titre que l’« attraction » de talents.

La Chambre des Métiers est consciente que le problème général de « pénurie de main-d’œuvre » ne pourra trouver de solution que par le biais d’un partenariat durable avec les ministères et administrations compétents : Ministère de l’Economie / Ministre des Classes Moyennes (MECO/MCM), responsable pour la coordination de la stratégie et notamment pour le volet « attraction de talents à l’étranger » ; Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse (MENJE) compétant pour l’orientation professionnelle et la promotion de l’image de l’Artisanat auprès des jeunes ; Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) (plus particulièrement la Direction de l’Immigration), responsable de la politique d’immigration ; Ministère du Travail de l’Emploi et de l’Economie Sociale et Solidaire (MTEESS) ainsi que l’Agence pour le Développement de l’Emploi (ADEM) responsables pour la politique de l’emploi et partant pour le rapprochement entre les demandeurs d’emploi et le monde économique.

Sachant qu’une politique nationale d’attraction, de développement et de rétention de talents efficace nécessitera une coordination durable au niveau du Gouvernement, la Chambre des Métiers plaide en faveur d’un « coordinateur » transversal, ayant comme mission politique de fédérer les autorités impliquées et de définir des objectifs et une « roadmap » commune.

Afin de mobiliser à l’avenir le potentiel existant au niveau des six différents réservoirs de main-d’œuvre identifiés (frontaliers, salariés qualifiés immigrants, jeunes, salariés âgés, salariés féminins et demandeurs d’emploi), la Chambre des Métiers a esquissé dans sa prise de position officielle un certain nombre de recommandations politiques à l’adresse du Gouvernement et des ministères et administrations compétents.

 

Plus d'informations

Conférence de presse « Forte demande de main-d’œuvre qualifiée dans l’Artisanat» du 6 novembre 2019

Partager / Teilen

  Haut de page