Une première appréciation du projet de budget de l’Etat 2019

Chambre des Métiers Publié le 06.03.2019

Une première analyse effectuée sur base de la présentation du projet de budget de l’Etat pour 2019 amène la Chambre des Métiers à accueillir favorablement certaines mesures à l’attention des entreprises : baisse de la fiscalité, stimulation de la recherche et de l’innovation, hausse de l’investissement public. Dans le cadre de son avis qui va paraître début avril, elle va analyser plus en détail la politique budgétaire, et ce sous l’angle de vue de la soutenabilité des finances publiques.

Sur base des chiffres-clés du projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2019 présenté par le Ministre des Finances à la Chambre des Députés, la Chambre des Métiers tient à commenter brièvement les mesures budgétaires touchant à la compétitivité de l’économie en général et de l’Artisanat en particulier.

La baisse du taux de l’impôt sur le revenu des collectivités de 18% à 17% est accueillie positivement et constitue un pas dans la bonne direction, alors que les mesures que le Luxembourg s’est engagé à transposer en droit national mènent progressivement à une harmonisation, et par là même, à un élargissement de l’assiette imposable. Or, en l’absence d’une réduction des taux d’imposition, celui-ci conduirait à une charge fiscale plus élevée. Il s’agit donc de maintenir par cette mesure l’attractivité et par conséquent la compétitivité du pays.

Dans ce même contexte, la Chambre des Métiers salue l’augmentation du plafond du taux réduit de 15% qui passe de 25.000 euros à 175.000 euros, en ce que cette hausse constitue une mesure susceptible d’amenuiser la charge fiscale des PME artisanales et d’améliorer ainsi leur capacité d’autofinancement.

Par ailleurs, les efforts du Gouvernement visant à soutenir davantage la recherche et l’innovation au Luxembourg vont dans la bonne direction, alors qu’il s’agit de leviers facilitant la transition de l’économie nationale vers des niches de compétences.

Finalement, la Chambre des Métiers approuve l’effort d’investissement du Gouvernement dont le volume devrait dépasser les 2,5 milliards euros au cours de l’année 2019. Une politique d’investissement conséquente est en effet indispensable pour rattraper les retards accumulés par le passé, notamment en matière d’infrastructures de transport. Au contraire, une politique de sous-investissement constituerait à terme un frein au développement économique du Luxembourg.

Ces mesures en faveur de la compétitivité risquent cependant d’être atténuées par certaines mesures en droit du travail, notamment l’introduction d’un nouveau jour férié légal et d’un jour de congé supplémentaire.

Suite à cette première appréciation du projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2019 axée sur la compétitivité des entreprises, la Chambre des Métiers réalisera dans son avis une analyse détaillée de ce projet, avec comme grille de lecture la soutenabilité des finances publiques, et notamment celle du budget social.

Partager / Teilen

  Haut de page