A la conquête de la Maîtrise, Brevet de Maîtrise, Chambre des Métiers Luxembourg Chambre des Métiers

Brevet de Maîtrise reloaded : Devenir Maître Artisan « Génie Technique du Bâtiment » ouvre de nouvelles voies - 1ère partie

Mon Brevet de Maîtrise Publié le 27.04.2020

cdm

Auf Deutsch de

L’Artisanat est un pilier important d’une économie efficace et durable au Luxembourg. En tant qu’acteur majeur du secteur économique, il est doté d’entreprises performantes et de professionnels qualifiés, résout de nombreux problèmes du quotidien, maîtrise les enjeux du futur et est un partenaire de choix. Dans ce contexte, le Brevet de Maîtrise est un allié.

Le Brevet de Maîtrise est le plus important label de qualité dans le domaine de l’Artisanat

Le Brevet de Maîtrise reste le plus important label de qualité dans l’Artisanat, car il est une qualification clé et représente des compétences professionnelles et sociales liées à l’entrepreneuriat, telles que l’innovation, la résolution de problèmes, le management d’entreprise et un haut niveau d’expertise technique.

Le Brevet de Maîtrise est une garantie pour un avenir sûr au sein de l’Artisanat.

La formation offre aux futurs Maîtres-Artisans la possibilité de créer leur propre entreprise, de former des apprentis ou d’accéder à un poste à responsabilité. Il constitue donc une garantie pour un travail de qualité et un avenir sûr au sein de l’Artisanat.

Réforme du Brevet de Maîtrise : l’évolution des profils de qualification professionnelle dans les métiers de l‘Artisanat

Afin de continuer à garantir un haut niveau de qualité et à maintenir de solides perspectives d’avenir, il est devenu essentiel de restructurer et d’élargir le contenu de la formation pour l’adapter aux changements sociaux et technologiques. Par conséquent, la formation du Brevet de Maîtrise doit être adaptée aux nouveaux profils de qualification professionnelle et de compétences dans les métiers artisanaux et être axée sur les exigences des clients d’aujourd’hui et de demain.

Le projet pilote, qui a débuté en novembre 2017 dans le domaine de l’alimentation, a servi de base à la réforme du Brevet de Maîtrise luxembourgeois. Celui-ci regroupe les activités de traiteur, de boucher-charcutier, de boulanger et de pâtissier et a été défini sur base d’acquis d’apprentissage. Les premiers candidats de ce nouveau brevet reformé seront diplômés cette année.

La réforme a été délibérément conçue de manière à ce que le Brevet de Maîtrise offre à l’avenir le droit de s’établir et le droit de former de futurs artisans dans ces domaines d’activités regroupés. Le futur Maître-Artisan devrait ainsi se voir donner la possibilité d’élargir sa gamme de produits et son offre de services afin de répondre aux demandes croissantes des clients et aux évolutions du marché. Cette même démarche sera appliquée pour les prochains projets, car on dénote dans tous les secteurs d’activités, notamment celui du génie technique du bâtiment, un changement semblable.

Génie Technique du Bâtiment, un secteur en pleine évolution

Grâce à la digitalisation et à l’intelligente combinaison de toutes les techniques du génie technique du bâtiment (« smart living »), il y a eu une convergence croissante ces dernières années entre les domaines d’activités des installations de chauffages et sanitaires, de l’isolation, de l’électricité et de la technique de mesure. En outre, le besoin en énergies renouvelables augmente au Luxembourg et les clients exigent plus souvent des ressources et des solutions alternatives. Si cela engendre d’énormes défis au secteur du génie technique du bâtiment, cela a l’avantage de créer de nouvelles opportunités. Les profils professionnels en tant que tels évoluent et la demande de spécialistes qualifiés ne cesse de croître.

Dans ce contexte, une réflexion doit être menée au sein des entreprises afin de suivre le développement technologique et écologique en réseau au sein de la société de manière générale. Ainsi, les sociétés du secteur génie technique du bâtiment devraient mieux pouvoir répondre aux besoins des clients et développer de nouveaux produits, services et un nouveau modèle d’entreprise. Le nouveau Brevet de Maîtrise « Génie Technique du Bâtiment » répond à ces exigences en combinant les différentes activités dans quatre modules de théorie professionnelle et un module pratique spécifique, tout en traitant des synergies sur base de projets.

Brevet de Maîtrise : une qualification interdisciplinaire innovante en progression

Cette qualification holistique, pour laquelle il sera possible de s’inscrire à partir du 15 juin 2020, aborde l’ensemble de la perspective du bâtiment. Dans ce contexte, les liens entre les activités du génie technique du bâtiment sont traités dans le module de base « Principes fondamentaux ». En outre, des sujets tels que la sécurité au travail, la législation, les normes et la planification des projets sont abordés dans le module « Management spécifique ». Le module « Utilisation rationnelle de l’énergie » couvre quant à lui les sources d’énergie, sa gestion et offre des conseils sur son utilisation rationnelle. Les connaissances spécialisées en technique d’installation et en technique d’exploitation électrique sont en ce qui les concerne envisagées dans le module « Connaissances techniques ». La formation est clôturée par un choix individuel pour la pratique en ce qui a trait à la spécialisation artisanale « technique d’installations » ou « technique d’exploitation électrique ».

Orientée vers le projet, la réalité et l'interface : une formation complète dans l‘Artisanat

Tous les modules sont axés sur des projets. Les activités d’apprentissage, les contenus et les formes d’examens proposés sont adaptés aux acquis d’apprentissage définis de la même manière que dans la formation pour les maîtres artisans en alimentation. Outre les modules de la théorie et de la pratique professionnelles, d’autres modules comme ceux de l’organisation, de la gestion d’entreprise et de la pédagogie appliquée sont également couverts.

Le Brevet de Maîtrise « Génie Technique du Bâtiment» est une formation moderne et orientée vers la pratique, adaptée aux exigences du marché et des clients, qui prépare les futurs Maîtres Artisans aux changements de la technologie du bâtiment.

Les futurs maîtres du « Génie Technique du Bâtiment » participeront à la conception de l’avenir.

La formation est à la pointe de l’actualité et offre aux participants de nouvelles perspectives sur des concepts d'entreprise innovants. De plus, un échange mutuel et interactif a lieu dans le cadre de la formation. Dans ce contexte, les participants apporteront leurs connaissances et expériences au moyen d'études de cas et de projets afin d'identifier les liens entre les différentes activités et de mettre en évidence les systèmes techniques et les interfaces complexes.  

Ce qui rend la nouvelle formation intéressante pour le secteur entier sera développé dans le prochain article avec les membres du groupe de travail du Brevet réformé « Génie Technique du Bâtiment ».

 

Série : L’article fait partie de la série « Brevet de Maîtrise reloaded dans le domaine du génie technique du bâtiment ». La prochaine publication apparaîtra mi-mai sur le site www.cdm.lu.

 

Contact

Brevet de Maîtrise et Formation continue