Clémentine Venck, Directrice Générale, Cocottes Luxembourg

Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence : La qualité de l’artisanat mise en lumière

Mon entreprise Publié le 29.04.2022

cdm

deutsche Version de

Chaque année, les Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence récompensent des entreprises, des plus petites jusqu’aux plus grandes, issues de secteurs d’activité variés dont l’artisanat. Leur point commun réside dans leur volonté de veiller à améliorer encore et toujours leur fonctionnement depuis leur raison d’être jusqu’à leurs résultats, et ce à tous les échelons de l’organisation. 

Au palmarès 2021 de ces prix décernés par le ministère de l’Economie, l’entreprise artisanale Cocottes a reçu un « Bronze Quality Prize » pour sa passion communicative pour le « bien manger », la qualité des produits et l’attention portée au client. Rencontre avec Clémentine Venck, sa Directrice Générale, et Sullivan Thomas, Secrétaire Général du Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité et l’Excellence (MLQE), qui reviennent ensemble sur cette participation au Prix et les leçons à en tirer.

 

 

Pour nous, cette participation aux Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence a surtout été l’occasion de se poser, de prendre du recul

En novembre dernier, l’entreprise de restauration Cocottes a reçu un « Bronze Quality Prize » à l’occasion de la remise des Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence 2021, décernés par le ministère de l’Economie. Cette distinction vient récompenser la stratégie d’une PME qui place la gestion de la qualité et l’amélioration continue au cœur de son activité. « Pour nous, cette participation aux Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence a surtout été l’occasion de se poser, de prendre du recul », témoigne Clémentine Venck, Directrice Générale de Cocottes. « L’entreprise a connu une croissance rapide au cours de ces dernières années. Notre activité est très prenante. Comme de nombreux autres collègues actifs dans l’artisanat, et l’Horesca en particulier, nous vivons notre passion à fond. Il est donc souvent difficile de prendre le temps de se pencher sur notre organisation et de réfléchir aux pistes d’amélioration possibles. »

Participer aux Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence, c’est donc prendre le temps d’analyser le fonctionnement de son entreprise. « Notre démarche ne s’apparente pas à un audit. Notre volonté est de partir d’une page blanche. Nous essayons de comprendre l’histoire de l’entreprise, l’organisation mise en place, la dynamique d’amélioration, de transformation et d’innovation existante. La taille de l’entreprise n’est pas un critère. De très petites structures font preuve d’une très bonne gestion de la qualité », explique Sullivan Thomas, Secrétaire Général du Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité et l’Excellence. « Notre prix n’est d’ailleurs pas un concours qui oppose différentes entreprises. Les candidats sont uniquement en concurrence avec eux-mêmes, notre but étant de les inciter à se poser les bonnes questions et à engager des actions concrètes pour s’améliorer, encore et toujours. » 

 

Dégager des axes d’amélioration

Cette première étape nous a déjà permis de dégager des axes d’amélioration, mais aussi de voir ce qui fonctionnait bien et de capitaliser sur ces points

Chaque candidat est évalué sur base d’un dossier et du rapport des évaluateurs qui, le temps d’une journée, vont à la rencontre des équipes sur le terrain, de manière impartiale, indépendante et bienveillante. « Bien au-delà de l’attribution d’un prix, faire la démarche d’intégrer ce parcours présente une valeur ajoutée importante pour l’entreprise. Dès son auto-évaluation, elle peut identifier des points forts et des axes de progrès. Ensuite, elle peut confronter sa gestion et ses activités au regard d’équipes d’évaluation professionnelles. Enfin, à l’issue du parcours, elle peut s’appuyer sur un rapport détaillé qui clôture la démarche », détaille Sullivan Thomas.

Dès la préparation du dossier, la direction de Cocottes a tenu à impliquer toutes les équipes de l’entreprise, de la production au service logistique, en passant par le marketing et les ressources humaines. « Cette première étape nous a déjà permis de dégager des axes d’amélioration, mais aussi de voir ce qui fonctionnait bien et de capitaliser sur ces points », précise Clémentine Venck. « Pour donner un exemple concret, la gestion des risques sanitaires, la traçabilité des produits, la sécurité alimentaire sont des aspects fondamentaux de notre activité. Nous disposons également d’un référentiel très strict en matière d’éco-responsabilité et de gestion des déchets dans nos magasins. Mais nous nous sommes rendus compte que ne communiquions pas sur ces sujets qui nous semblaient tellement évidents. Or, c’est important de rassembler les équipes autour de ces valeurs, de façon claire et transparente. »

 

L’artisanat, un vecteur de qualité

La volonté et la capacité à réagir face aux opportunités ou encore la recherche permanente d’amélioration et d’innovation

Durant leur visite, les évaluateurs ont pu rencontrer les managers et leurs équipes, leur poser des questions sur leur travail et l’organisation générale de l’entreprise. « Le but est de s’assurer que le dossier est en adéquation avec les valeurs vécues au sein même des équipes », ajoute Sullivan Thomas. « Dans le domaine de l’artisanat, la qualité du produit est une valeur intrinsèque. L’équipe d’évaluation a également pu constater de ses propres yeux la mise en place d’une organisation s’appuyant sur une vision, des valeurs positives, inspirantes, et un volontarisme contagieux de la part de la direction. La volonté et la capacité à réagir face aux opportunités ou encore la recherche permanente d’amélioration et d’innovation, tant au niveau des produits qu’au niveau des services aux clients, sont également des éléments forts de la gestion et des activités. » 

Outre une équipe de direction investie et volontaire, l’évaluation a aussi montré que l’inclusion, le respect et le développement des salariés sont au cœur de l’organisation, que ces ambitions et valeurs sont vivantes et vécues. « Nous sommes très fiers de ce prix qui vient récompenser toute une « famille » qui prend plaisir à travailler ensemble dans un domaine exigeant et trop peu valorisé », conclut Clémentine Venck, qui invite toute entreprise artisanale à s’inscrire dans cette démarche qui met en avant la qualité et l’excellence de l’économie luxembourgeoise.

 

Découvrez le Prix, le dossier de candidature et le processus d'évaluation pour faciliter la démarche le 5 mai -> Webinaire – Séance d’information sur le Prix Luxembourgeois de la Qualité et de l’Excellence