(d.g.à.d.) Georges Wagner, Antoine Lazzara, Olivier Collart

Sécher a Gesond mat System : Veiller à la sécurité des travailleurs contribue à leur bien-être

Mon entreprise Publié le 10.06.2022

cdm

Auf Deutsch de

A l’heure où l’artisanat peine à recruter de la main-d’œuvre qualifiée, les entreprises se doivent de veiller à leur attractivité. Au-delà de l’aspect légal, une gestion performante de la sécurité et de la santé au travail contribue grandement au bien-être des salariés. Témoignage avec Antoine Lazzara, directeur administratif de Lazzara T. Constructions, Georges Wagner, chargé de direction de l’AAA, et Olivier Collart, membre de l’équipe prévention de l’AAA, autour du label « Sécher a Gesond mat System » et de ses bienfaits constatés sur le terrain.

Au Luxembourg, les PME constituent l’essentiel du tissu économique. Ces petites et moyennes entreprises n’ont souvent pas les moyens d’investir dans une certification ISO 45001, qui constitue aujourd’hui la norme internationale de référence en matière de sécurité et de santé au travail. Dans le cadre de sa mission de prévention, l’Association d’assurance accident (AAA) a donc décidé de lancer, dès 2011, un label 100 % luxembourgeois. « Le label « Sécher & Gesond mat System » a été créé dans le but d’offrir aux petites et moyennes entreprises un système de gestion de la santé et de la sécurité au travail facile à mettre en place, sans entraîner de lourdes charges administratives », explique Georges Wagner, chargé de direction à l’AAA. L’obtention du label est gratuite et comprend une phase d’accompagnement de la part des agents de l’AAA, qui aide l’entreprise à mettre en place de bonnes pratiques. « Il faut souligner d’emblée que cet accompagnement se fait de manière bienveillante et entraîne des retombées très positives pour la société », témoigne Antoine Lazzara, directeur administratif de l’entreprise familiale Lazzara T. Constructions, installée à Bascharage.

Une certification officielle 100 % luxembourgeoise

.. nous avons voulu officialiser cet engagement de longue date, qui s’inscrit au cœur de la philosophie de l’entreprise, par une certification officielle et de préférence nationale. C’est alors que nous avons découvert le label « Sécher a Gesond mat System ».

Dans l’entreprise familiale Lazzara T. Constructions, la sécurité et la santé au travail est un sujet qui figure depuis longtemps à l’agenda. « Le secteur de la construction compte parmi les secteurs dans lequel le risque d’accident est le plus élevés. En effet, notre secteur d'activité fait face à un nombre de risques importants et spécifiques. C’est pourquoi déjà en 1995, mon père avait pris l’initiative de créer un poste dédié à la sécurité et à la santé au travail à temps plein, poursuit Antoine Lazzara. L’objectif était évidemment de répondre non seulement aux exigences légales qui s’imposent au chef d’entreprise mais aussi de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer de manière efficace la sécurité et la santé de notre personnel. Nous étions parmi les premiers à prendre une telle mesure qui a contribué, très tôt, à instaurer une véritable culture de la sécurité au sein de notre entreprise. En 2013, nous avons voulu officialiser cet engagement de longue date, qui s’inscrit au cœur de la philosophie de l’entreprise, par une certification officielle et de préférence nationale. C’est alors que nous avons découvert le label « Sécher a Gesond mat System » délivrée par une autorité reconnue au Luxembourg, et qui correspondait à ce qu’on voulait faire. »

Une collaboration fructueuse avec l’AAA

Notre rôle n’est pas de juger ce qui est déjà mis en place ou pas, mais bien d’accompagner l’entreprise candidate au label dans une démarche d’amélioration continue. L’idée est bien de nouer une collaboration positive afin d’essayer de trouver les meilleures solutions possibles.

Avant de se lancer dans le processus de certification, l’entreprise qui souhaite obtenir le label est invitée à répondre à une série de 41 questions, consultables sur le site internet de l’AAA. 13 d’entre elles s’intéressent au volet légal de la sécurité et de la santé au travail, 28 autres sont des questions liées aux mesures de prévention. « Dans un premier temps, ces questions permettent à l’entreprise de s’auto-évaluer. Mais peu importe le résultat, elle peut prendre contact avec nous », confie Olivier Collart, membre de l’équipe de prévention de l’AAA. « Notre rôle n’est pas de juger ce qui est déjà mis en place ou pas, mais bien d’accompagner l’entreprise candidate au label dans une démarche d’amélioration continue. L’idée est bien de nouer une collaboration positive afin d’essayer de trouver les meilleures solutions possibles. Et si le chef d’entreprise est motivé, les choses avancent souvent très vite. »

Durant plusieurs mois, les conseillers de l’AAA accompagnent gratuitement l’entreprise désireuse d’obtenir le label. « Cette phase permet de profiter du savoir-faire et des conseils d’experts. Elle permet aussi d’analyser les efforts déjà réalisés jusque-là. Dans notre cas, nous nous sommes rendu compte que certaines mesures mises en place dépassaient les exigences du label tandis que d’autres points étaient à améliorer. En effet, en tant qu’entreprise de construction, nous avions donné la priorité aux mesures et dispositifs de sécurité à prendre directement sur chantier c’est-à-dire au cœur de notre production mais la sécurité concerne aussi un volet administratif et notamment de suivi tel que les autorisations nécessaires, la conformité des équipements et outils, ou bien encore le suivi et le contrôle des sangles, des EPI, etc..», détaille Antoine Lazzara. Dès que l’entreprise est prête à être certifiée, elle reçoit la visite d’un auditeur indépendant qui évalue le niveau de maturité de l’entreprise sur les sujets en lien avec la sécurité et la santé au travail.

Si l’audit est réussi, le label est délivré à l’entreprise pour une période de trois ans. Par la suite, deux audits partiels annuels sont prévus. « Ensuite, tous les trois ans, un nouvel audit est mené, à chaque fois par un expert différent », explique Georges Wagner. « Les auditeurs sont qualifiés ISO 45001 et apportent un regard extérieur intéressant sur les pratiques en place. Ils partagent leurs expériences et contribuent à l’amélioration continue des processus mis en place. »

Le bien-être au travail renforcé

..veiller à la sécurité de tous contribue à offrir un meilleur environnement de travail ce qui influence directement sur le bien être ressenti et par conséquent aussi sur la productivité. 

Promouvoir la sécurité et la santé au travail est un enjeu important pour tous les chefs d’entreprise. C’est à eux que revient de veiller à la mise en place de véritables mesures de sécurité et de santé au travail, avec une obligation de résultat à la clé. Mais au-delà de cet aspect contraignant, instaurer une véritable politique de sécurité et de santé au travail a bien d’autres avantages. Elle permet de mieux organiser les tâches, de définir une ligne directrice. Le travailleur désigné, qui est l’assistant de l'employeur en matière de prévention des risques sur le lieu de travail, est là pour veiller à la bonne marche des opérations. « Si mon travailleur désigné suit la ligne de conduite définie et que le label est reconduit tous les trois ans, en tant que directeur, j’ai la garantie que mon entreprise répond aux normes et exigences attendues en la matière. C’est un premier point rassurant, constate Antoine Lazzara. Aussi, nous avons pu constater que le label a permis de créer une prise de conscience au sein de notre personnel sur le thème de la sécurité. En effet, les premiers concernés par la sécurité et santé au travail c’est le personnel de l’entreprise et veiller à la sécurité de tous contribue à offrir un meilleur environnement de travail ce qui influence directement sur le bien être ressenti et par conséquent aussi sur la productivité. » Le label renforce par ailleurs l’image de qualité et la réputation de l’entreprise à l’extérieur.

Depuis l’obtention du label en 2013, et son renouvellement tous les 3 ans, l’entreprise Lazzara T. Constructions n’a eu de cesse d’évoluer dans sa démarche de sécurité et de santé au travail. La société fait partie des entreprises engagées dans la VISION ZERO et dispose du label ESR – ENTREPRISE RESPONSABLE, délivré par l’INDR, qui témoigne de son engagement en matière au développement durable. « Il faut savoir que ce label ESR comporte un volet sécurité et santé au travail et que le fait d’avoir notre label « Sécher a Gesond mat System » réduit la documentation de l’entreprise à ce point », dévoile Georges Wagner. « Pour qu’un tel engagement porte ses fruits, nous veillons à impliquer toutes les équipes. Nous avons surtout constaté que la perception et la sensibilisation des employés dans la maitrise des risques passe avant tout par une formation

continue.  Il va sans dire que les formations consacrées à la prévention et à l’évolution des compétences contribuent considérablement à réduire le risque d’accident », conclut Antoine Lazzara, qui, avec son frère Robert représentent la quatrième génération à prendre le relais de l’entreprise et à assurer ainsi la pérennité d’une entreprise fondée par leur arrière-grand-père en 1928.

 

Dans l'artisanat, 48 entreprises sont actuellement labellisées 'Sécher a Gesond mat System'.

 

Vous êtes intéressé par le thème et le label ? Alors vous trouverez plus d'informations sur le site web de l'AAA.